AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Jeu 13 Juin - 16:18

 retrouvailles 
Baby Stewart + Isle Deschain


Elle essuya nerveusement les larmes qui coulaient depuis la veille sur ses joues blafardes, parsemées de tâches de rousseurs. Après un nouveau long soupir, entrecoupé d’un sanglot douloureux que la jeune femme chercha à ravaler, elle passa ses mains humides dans ses cheveux emmêlés dans l’idée de les nouer en une queue haute. Mais Isle tremblait trop pour parvenir au moindre résultat et elle finit par abandonner, non sans se remettre à pleurer doucement. Sa mère avait depuis un moment renoncé à essayer de la tirer du placard où elle avait, comme à son habitude, été trouver refuge. L’étudiante entoura de nouveau ses genoux relevés devant elle de ses longs bras rachitiques et ferme les paupières avec force.
« Ca suffit… Ca suffit maintenant, sors de là » se sermonna-t-elle d’une voix enrouée par le chagrin.
Mais ses efforts ne portèrent pas leurs fruits et, au son de sa propre voix éraillée, elle recommença à pleurer de plus belle. Elle ne connaissait personnellement aucune des victimes de ces drames survenus durant la nuit, Dieu soit loué, mais ça restait terriblement triste. Terrifiant et affreusement triste. Tous ces pauvres enfants, ces pauvres gens qui avaient péris de manière si… brutale, si horrible. C’était insupportable.
Sa mère lui avait donné de quoi se calmer et dormir un peu durant la nuit, mais à présent, Isle était belle et bien réveillée et les effets du médicament s’étaient depuis longtemps dissipés. Alicia avait proposé de lui redonner un peu de Valium pour l’aider à maitriser ses nerfs, mais elle avait refusé. Elle devait passer voir Jay. C’était le plan et elle devait s’y tenir, c’était important. Sauf que pour le moment, la jeune femme était incapable de faire un pas… Elle était incapable de se relever pour quitter ce maudit placard qui lui servait d’abri depuis l’enfance, incapable d’arrêter de penser à tous ces pauvres gens morts cette nuit.
Enfin pour être plus exact, c’était en réalité à elle-même qu’elle pensait. Tous ces malheurs la ramenait à sa propre et permanente peine et paraissait décupler encore la douleur. Cette nuit, pendant que ses voisins s’enflammaient, crachaient du sang et allaient de noyer de leur plein gré (du moins d’après ce qu’elle en avait entendu), la brèche en elle s’était à nouveau transformée en véritable gouffre et elle tanguait au bord du vide, prête à s’y précipiter. 
Ses poings se serrèrent avec plus de force, son visage se crispa encore davantage et elle retint son souffle.
Sors de là, sors de là tout de suite tu m’entends ? Jay a besoin de toi alors arrête de pleurnicher et sors de là ! Arrête de faire l’enfant et sors de là ! SORS DE LA !
Elle rouvrit les yeux en se redressant subitement, comme un diable sortant de sa boite, et avala une grande goulée d’air. La tête lui tournait un peu, cependant, elle avait l’impression de se sentir un peu mieux. Un peu plus courageuse. Peut-être assez pour tenter une sortie. Ce qu’elle fit.
 
Continuant de pleurnicher lamentablement, elle parvint à s’extirper du placard et à se trainer jusqu’à son lit. S’y appuyant, elle se remit sur ses jambes et s’installa un instant sur le matelas, le temps de reprendre tout à fait son souffle et ses esprits. Une fois cela fait, Isle tendit l’oreille, cherchant à repérer son père dans la maison. Sa mère avait dû les quitter à contre cœur pour aller se rendre utile à l’hôpital de Caswell où sa présence était vivement réclamée. Après quelques secondes d’écoute, elle capta la respiration irrégulière et un peu laborieuse de Bret, installé dans la pièce d’à côté. Bien, elle disposait donc de temps pour se rendre chez son amie et s’assurer en personne de son état. Elles avaient pu échanger quelques SMS dans la soirée mais elle avait promit de passer la voir et comptait honorer sa promesse. L’idée d’abandonner son père, fragilisé par le cancer qui le rongeait, la contrariait fortement et la culpabilisait, mais elle ne pouvait décemment pas exiger de Jay qu’elle fasse le déplacement à sa place.
Isle renifla bruyamment et un frisson l’arracha à la torpeur dans laquelle elle se laissait peu à peu glisser sans y faire attention. La jeune femme secoua la tête, comme pour se tenir éveillée, puis se redressa en vitesse, décidée cette fois à se bouger. Sa décision était prise et elle ne pouvait pas se permettre de trop réfléchir. Elle se dirigea donc rapidement vers sa salle de bain pour se rafraichir un peu le visage, avant d’aller se chercher de quoi s’habiller. La rouquine troqua donc la chaleur rassurante de son pyjama pour enfiler des sous-vêtements, un slim, un débardeur saumon par-dessus lequel elle passa un large pull de laine blanc. Ainsi vêtue, elle descendit préparer un plateau repas pour son père, accompagné d’un mot expliquant son absence qu’elle déposa sur sa table de chevet. Elle embrassa délicatement son front avant de quitter la chambre sans se retourner. Isle enfila une paire de botte, passa une écharpe autour de son cou, enfila un bonnet de laine surmonté d’un pompom, puis quitta enfin son foyer en terminant d’enfiler son blouson.
 
Elle envoya un SMS à son amie pour la prévenir de son arrivée, s’y reprenant à plusieurs fois tant ses doigts tremblotaient. Et ça n’était en rien à cause du froid… Cela fait, Isle fourra ses mains dans les poches de son coup vent et accéléra un peu son allure, la tête rentrée dans les épaules. Il lui fallut trois fois plus de temps qu’à son habitude pour approcher la maison de son amie, sa course étant fréquemment interrompue par ses voisins qui l’interpellaient ça et là pour ressasser encore et encore les tragiques évènements de la veille. Elle détesta ça. Chaque fois, elle recommençait à pleurer et c’était déjà vu offrir trois mouchoirs…
Isle était pratiquement arrivée à hauteur de l’habitation des Kravitz lorsqu’elle aperçut le grand blond arriver en sens inverse, droit dans sa direction. Son coeur manqua un battement. Il ne la voyait pas encore pour l'instant, trop occupé à observer le décor d'un air méditatif, la démarche incertaine, mais la rouquine le reconnut presque instantanément.  
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Jeu 13 Juin - 20:33

Mais quel con putain... Mais quel con putain... Mais qu'est ce que je peux être con parfois ! Faut pas chercher, je suis de mauvais humeur depuis que j'ai ouvert les yeux... Parce que oui, après tout ce qui s'est passé hier, tout ce chaos, toute cette peur, ce stresse... tous ses morts. Il n'y avais qu'un putain de con comme moi pour réussir à dormir le soir même ! Et forcément, histoire de bien l'avoir dans l'cul... Hunter était là hier soir. J'avais une putain de chance de lui parler, d'essayer de rattraper un peu notre première rencontre, de lui faire voir que je n'étais pas qu'un p'tit con... Et moi... Moi. JE M'ENDORS ! Normal. Logique. J'suis capable de passer des nuits blanches avec pour seul compagnie un bon verre, mais dès que ça devient intéressant, faut que j'sois fatigué. Je me désespère. Je me déteste. J'ai laissé passer cette chance, sans savoir si ça pourrait de nouveau se reproduire...
J'secoue la tête, m'arrêtant quelques secondes dans la rue pour m'allumer ma cigarette. Je m'appuie contre un mur, y posant aussi la tête, relevant les yeux vers le ciel...

J'ai quand même bien fait d'sortir. De un, j'épargnais ma mauvaise humeur à Ana, qui méritais tout, sauf se coltiner un p'tit con, et de deux, j'avais vraiment besoin de savoir, de m'assurer, que Jay allait bien. Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas si c'est le faîte d'avoir veiller sur elle à la fête, mais je me sens... responsable d'elle. C'qui est un sentiment que je n'avais pas éprouvé depuis longtemps. Très longtemps.
J'ai envie de savoir qu'elle va bien, enfin aussi bien qu'on peut aller après ce genre d'évènement. Si moi, ça m'a retourné un peu l'estomac, et dégouté pour un temps des fêtes foraines... CHose même pas imaginer ce qu'elle ressent... Il s'agit quand même de sa ville, de ses amis, sa famille... C'est là qu'elle a grandit, c'est là qu'elle a toutes ses marques... Et du jour au lendemain, quelqu'un s'amuse à frapper dans la fourmilière, histoire de voir ce qu'il se passe. C'est du sadisme de haut rang... L'genre de truc que seul un type bercé trop près du mur, violé par son père, son oncle et la dépouille de son grand père, traumatisé par des frites enfilés dans l'cul est capable de le faire.
En bref, un taré.

C'est déjà la troisième clope que je me fume depuis que je suis partis, j'ai même pas du faire 300mètres. J'ai suivis les directives d'Ana. Elle connait un peu tout le monde dans l'coin je crois, alors, je lui fais confiance. En théorie, ce n'est pas très loin, Caswell est une petite ville après tout...
Pourtant, le chemin me parait bien loin... Et je sais pertinemment pourquoi, outre mon cerveau qui déraille totalement, je peux sentir sentir les dizaines de regard qui se pose sur moi. Et peu sont sympathique... Putain... J'ai même l'impression que certain sont carrément méfiant. Voir haineux... Et là, dans ma tête, ça fait un p'tit tilt... J'suis un putain d'étranger. Un étranger. Vous savez, ceux qu'on pointe du doigt dès qu'il y a quelque chose qui cafouille chez soit. L'étranger. Toujours responsable de tout. Des voles, des meurtres, des deals,... Et bah aujourd'hui, l'étranger c'est moi. Et avec tout ce qui s'est passé hier, visiblement, je ne fais pas l'unanimité... Je m'attends presque à voir les péquenots du coin, débarquer, fourche en main, pour me conduire sur le bucher, érigé en place public... Génial. J'débarque avant hier, hier, c'était la panique à bord, et aujourd'hui, j'ai des allures de coupable.
Me manquait plus que ça.

J'marche pourtant, évitant de me soucier des autres. J'avance et c'est tout, tentant de reconnaitre dans le paysage, les directives données par Ana... ça doit être ça... Enfin, j'crois. J'suis pas sur. Putain, je ne peux même pas demander mon chemin... Je risquerai de me faire fusiller si je m'approchais d'un quelconque passant... Par ce dit passant.
Oh et puis merde, je ne vais pas m'perdre pendant des heures dans les rues de ce village de merde ! Tant pis, je prend le risque de mourir exécuter. J'écrase ma clope et la balance dans le caniveau, avant de reporter mon regard sur les personnes présentes... Je n'en vois qu'une... Mais putain... Mon cœur cesse de battre.
Non. ça... C'est juste... Non... Je... Mes yeux s'agrandissent l'espace d'un instant. - Isle.
J'ose à peine y croire. Ma mauvaise humeur s'évapore dès que j'aperçois l'ombre de sa chevelure rousse. Isle. L'une des princesses de mon enfance. Je me suis arrêté net... Ne cessant de la regarder de haut en bas, comme pour me rassurer, comme pour être sur que je ne rêve pas, que c'est bien elle... Impossible de la confondre avec une autre, à l'époque, je ne la confondais même pas avec sa sœur...
- Princesse...
J'peux que sourire, alors que mon coeur s’accélère brutalement.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 14 Juin - 9:23

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Les battements de son cœur continuèrent à s’affoler dans sa poitrine qui paraissait trop peu développée pour accueillir tous les sentiments qui la bouleversaient présentement. Elle avait envie d’hurler mais en aurait été bien capable tant sa gorge était à présent serrée, laissant à peine filtrer l’oxygène jusqu’à ses poumons. Le souffle court, elle s’immobilisa, portant une main à sa poitrine, comme pour y retenir son cœur, l’autre pendant bêtement au bout de son bras ballant.
Baby Stewart. Il se tenait à quelques pas devant elle, les traits de son visage poupin amincis par les années, des dizaines et des dizaines de centimètres en plus, mais toujours aisément reconnaissable par son œil expert. Elle l’avait trop souvent observé à la dérobé pendant qu’ils grandissaient l’un près de l’autre, avait trop rêvé de lui, trop essayé de l’imaginer grandis et devant elle pour ne pas avoir conscience que ça y était : ils étaient enfin réunis.
Elle aurait dû être totalement ravie, simplement soulagée ou enthousiaste de le voir revenir s’immiscer dans sa vie comme il l’avait fait lorsqu’ils étaient encore des enfants, pourtant ça n’était pas le cas. Ce n’était pas le cas à cause de cette ombre qui vint immédiatement planer au-dessus de ce qui aurait pu être un grand moment de bonheur. Parce que c’était lui. Lui qui avait, sans le vouloir, tout déclenché. Lui qui était à l’origine du mal qui la rongeait aussi surement et douloureusement que le cancer de son père. Si elle ne l’avait pas rencontré, rien ne serait arrivé. Et quelles promesses de malheur ce retour dans son existence annonçait-il ?
Isle avait malheureusement déjà la réponse, c’était même la raison qui l’avait motivée à quitter son foyer pour se rendre chez sa meilleure amie.  
Et bien sûr, la tristesse de le revoir qui entachait ces retrouvailles s’accompagnait d’une solide dose de culpabilité injectée directement dans ses veines. Car ce n’était pas vraiment sa faute à lui, c’était la sienne et elle se montrait terriblement injuste, odieuse. C’était sa décision à elle de se l’approprier qui avait absolument tout gâché. Tout ça c’était la faute de son égoïsme et elle continuait à l’être et à blâmer ce pauvre Baby pour tous ses malheurs.

Les larmes montèrent d’elles-mêmes à ses yeux clairs et vinrent dégringoler le long de ses joues mouchetées. Cette fois, la jeune femme ne chercha pas à les essuyer et les laissa picoter sa peau froide de leur chaleur salée. Elle laissa même échapper un petit couinement, à force de s’étrangler dans ses sanglots, tandis que le grand blond se débarrassait de sa cigarette. Et tout à coup, elle se mit à penser à une échappatoire malgré elle.
Un plan pour échapper à baby. Un plan pour empêcher le malheur de s’abattre à nouveau sur elle et sur ses proches. Mais elle n’eut pas le temps de réfléchir à quoi que ce soit et, alors que la panique commençait à la gagner, Baby croisa enfin son regard et la reconnut à son tour, le temps d’un battement de cœur.  
Impossible de se dérober à présent, ils venaient de sceller leur destin à nouveau. Le leur et celui d’autres très certainement…  

Il lui adressa un sourire. Un de ces sourires qui, déjà durant l’enfance, lui faisait fourmiller le ventre et perdre son souffle. Isle éclata en sanglots lorsqu’il l’appela par son surnom et, sans réfléchir, avant que ses jambes ne ploient sous son propre poids, elle s’avança en vitesse pour venir lui tomber dans les bras.
Il la dépassait de plusieurs centimètres à présent et elle du se hisser sur la pointe des pieds pour pouvoir caler son menton contre son épaule, ses bras passés autour de ses épaules. Elle pleura à chaudes larmes, de bonheur et de chagrin, le cœur lourd de reproches et de soulagement. Elle voulut parler, lui glisser quelques mots pertinents mais ne parvint qu’à coasser quelque chose d’incompréhensible avant de recommencer à simplement pleurer en tremblant avec force entre les bras de celui qu’elle avait toujours considéré comme son meilleur ami.
Celui-là même qui avait participer à assassiner sa sœur avec et pour elle.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 14 Juin - 10:44

- Hey... Hey... Non. S'il te plait. Ne pleurs pas. Après l'avoir serré contre moi, passé ma main dans ses cheveux, son dos, pour m'assurer qu'elle état bien là, et non pas un souvenir traitre de mon esprit, je l'écarte doucement. Laissant mes yeux la contempler, et mes doigts essuyer une à une les larmes qui souillent sa peau si clair. Elle a grandit, c'est sur. Mais je la vois toujours aussi fragile, toujours aussi frêle. Et même plus petite. Plus que jamais, j'ai l'impression que je dois surveiller le moindre de mes gestes, ou même de mes paroles pour ne pas la briser. Ma princesse...
Ta princesse, Baby ? T'oublie qu'elles était deux... Tes princesses... Isle Et Joanie. Non, pas maintenant... Je ne veux pas y repenser. Je ne peux pas y repenser. Pas maintenant. Je devais les protéger, toute les deux. Et j'ai échoué. Je ne reverrai jamais la première, et je ne me pardonnerai jamais sa disparition... Quand à Isle, elle était partie. Rapidement. Beaucoup trop. Sans laisser aucun numéro. Aucune adresse. Rien. Rien qu'une maison vide, et une balafre dans ma poitrine. Après tout ça, je m'étais juré, de ne plus jamais laisser personne s'approcher d'aussi près. J'suis incompétent, surtout quand il s'agit de protéger ceux que j'aime... Alors à quoi bon...

J'sais pas...
 Mais à l'heure actuelle je m'en fou. Parce qu'elle est là, et que tout le reste n'a plus d'importance. Même mes problèmes avec Helen, Hunter et le reste du monde me semble le cadet de mes soucis. Et pour le coup, malgré les mauvais souvenirs, malgré l'absence de Joanie... Je m'estime chanceux. Ce bled me semble moins pourrit, les gens paraissent moins cons, et le temps plus chaud.
Je garde mon sourire malgré mes pensées parasites... Isle à toujours été un rayon de soleil. Je ne peux pas me taper un mauvais trip, alors qu'elle est là, juste sous mes yeux.
Mes doigts caressent doucement sa joue...

- J'avais si peur de ne jamais pouvoir te revoir.

Et pourtant, dieu seul sait à quel point je l'ai cherché. Mes premières fugues sans ma mère, c'était pour elle. Les heures de route sans but précis, à chercher son visage familier parmi la banalité des autres... J'l'ai cherché dans toutes mes destinations. Et il fallut que je parte à la recherche de quelqu'un d'autre pour la trouver. Ironie.
J'finis par la reprendre tout contre moi, passant mes bras autour d'elle pour la serrer doucement, toujours avec cette même peur: celle de lui faire mal. Mais tu finiras par le faire, Baby... Tu finis toujours par le faire. Regardes avec Joanie. Regarde dans quelles circonstances tu la retrouves. Tu lui feras du mal... Et si tu avais la moindre affection pour elle, tu feras déjà demi tour, et tu prendrais tes jambes à ton cou.
J'peux pas. Non... Je ne peux pas. Pas alors que je viens seulement de la retrouver. Pas encore.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 14 Juin - 12:02

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Elle se laissa délicatement manipuler par le jeune homme qui l’écarta un peu de lui pour la détailler longuement. Isle aussi profita de ce moment pour observer son visage si familier et en même temps différent de celui de ses souvenirs, au travers de ses larmes bouillonnantes. Il les essuya consciencieusement entre ses doigts fins et elle ne chercha pas à se soustraire à ce contact. Peu de personnes avaient le droit de la toucher ainsi. Ses parents évidemment, Jay (qui cela dit se contentaient de gestes bien moins intimistes) et Aël, qui avait une place particulière dans sa vie et son cœur. Mais Baby avait gagné le droit d’être proche il y a bien longtemps de cela, à une époque ou tout était plus simple, et les années ne le leur avait pas fait oublier, ni à lui ni à elle…
Isle renifla discrètement, ses lèvres tremblotantes peinant à formuler le moindre mot. Elle abandonna vite l’idée cependant, ne trouvant pas comment exprimer tout ce qu’elle pouvait ressentir à cette seconde. Les gestes étaient de toute manière beaucoup plus parlant à son sens et ceux du grand blond la touchaient en plein cœur. Il était tendre, attentionné, comme dans ses souvenirs. Il avait toujours cette petite lueur sauvage et triste dans le regard. Ce regard qu’elle avait cherché à décrypter sans cesse sans même réellement s’en rendre compte durant leur enfance. Ce regard si expressif qu’elle guettait pour parvenir à ajuster son attitude en sa présence. Tout ça pour qu’il la remarque plus que sa sœur.
Et ça avait fonctionné. Pour leur plus grand malheur.

Elle manqua de recommencer à pleurer lorsqu’il évoqua cette peur partagée de ne jamais se revoir. Elle l’avait éprouvée à de nombreuses reprises, mais avait eu l’avantage de savoir où commencer ses recherches alors que lui n’avait eut droit à aucun indice. Pourtant, elle n’avait jamais essayé de le retrouver, espérant stupidement que Baby se chargerait de tout. Parce que ce n’était pas le rôle d’une princesse de parcourir le royaume à la conquête de son prince charmant, n’est-ce pas ?
Mais c’était avant tout parce qu’une part d’elle-même s’interdisait formellement de le fréquenter de nouveau. Ne plus l’avoir dans sa vie lui faisait mal et elle chérissait cette souffrance amplement méritée.
Elle ne s’autorisa d’ailleurs plus à verser la moindre larme et serra les dents lorsqu’il l’amena de nouveau à lui pour une nouvelle étreinte. Cette fois, Isle passa ses bras autour de la taille fine du garçon, entrelaçant ses doigts dans son dos pour le contraindre à rester tout contre elle. Hors de question de le lâcher. Jamais. Finalement, le retrouver et être face à lui et confrontée à la culpabilité de le revoir et de l’avoir pour toujours à elle seule lui apportait encore plus de souffrance.

La tête appuyée conter son torse, son bonnet menaçant de tomber, elle ferma un instant les yeux pour se concentrer sur les battements du cœur de Baby, au moins aussi affolé que le sien.
« Tu m’as manqué… » souffla-t-elle d’une voix à peine audible. Il ne répondit d’ailleurs rien et elle supposa qu’il ne l’avait pas entendue.
Isle n’ajouta rien et demeura dans cette position durant un long moment. Ou peut-être pas, elle avait perdue toute notion du temps depuis ces retrouvailles inattendues.
Ce fut donc à Baby que revint la pénible tâche de mettre fin à leur étreinte. Elle le sentit essayer de s’écarter et, à contrecœur, l’y autorisa en délaçant ses doigts. La rouquine rangea directement ses mains dans les poches de son coupe-vent et adressa un sourire à son vieil ami retrouvé. Il y eut alors un long moment de flottement, pendant lequel aucun d’eux ne trouva réellement quoi dire, et puis un petit rire chevrotant lui échappa.
« Tu es beau. »
Certainement pas les mots les plus pertinents, mais c’était tout ce qu’elle avait trouvé et c’était vrai. Il était beau.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 14 Juin - 12:29

Je me refuse à la lâcher, cette fois ci. J’ai besoin de la sentir contre moi, besoin de savoir, encore et encore, qu’elle est bien là. Bien réel. Je m’étais imaginé des tas de fois nos retrouvailles, toutes les fois où je partais dans une nouvelle ville, toutes les fois où je voyais une chevelure rousse au loin... Mais je n’aurai cru, que ça ‘aurait autant retourné le cœur. Putain, Isle.
Si j’ai eut dans mon enfance, des instant d’insouciance, c’était avec elles. Si j’ai pu rire, jouer, et avoir des souvenirs qui peuvent me réchauffer l’âme encore aujourd’hui, c’est grâce à elles. J’avais milles et une chose à lui dire, milles et une excuse à lui présenter pour n’avoir pas pur protéger sa sœur, comme j’avais juré de le faire… Mais rien ne me semble pertinemment ou à la hauteur de ce qu’elle mériterait.
C’est une princesse, je l’ai su dès que je l’ai vu, et aucune autre fille n’a pu lui dérober son titre. Et jamais aucune ne le pourra. Jamais.
Je referme les yeux, quelques secondes, respirant son parfum. Elle a changé, son parfum aussi. Pourtant, je sais que c’est elle. Et quoiqu’elle soit devenue, je l’accepterai.

Mes mains glissent doucement dans son dos, alors que je l’entends souffler à voix basse que je lui ai manqué. Tellement basse, que je ne suis même pas sur qu’elle l’ait réellement dit. J’ai tellement envie de l’entendre me le dire, qu’il se peut que je me l’invente. Juste pour pouvoir lui dire, que moi aussi, elle m’a manqué. Ce n’est pas le genre de manque qui s’oubli. Au pire, on s’en accoutume et on prends l’habitude de vivre avec ce poids sur le ventre et se vide dans son cœur. On s’répète que ça va partir, mais on sait qu’aucun alcool ne nous le fera jamais passer, dans le meilleurs des cas, il nous fera juste oublier pourquoi on le ressent.
J’me sens bien… J’me sens presque… complet.
Presque Baby… Presque… Te manquerait pas une jumelle, celle que tu as laissés mourir ?
Un frisson glacial. Toi Ta gueule. Ne viens pas tout gâcher, j’ai besoin de ce moment. Besoin d’elle.

Pourtant je finis par m’écarter doucement, faut que je la vois, faut que je la détaille encore et encore, que je puisse apprendre par cœur les nouveaux contours de son visage. Un silence, qu’elle brise d’un léger rire… Et le mien ne tarde pas à suivre, tandis que je lève un sourcil... Beau… On me l’a déjà dit. Mais venant d’elle… ça prend tout son sens.
- Toi tu l’as toujours été. Une nouvelle fois je me rapproche pour déposer mes lèvres sur son front, après y en avoir écarté quelques mèches. – Et tu le seras toujours. Oh oui qu’elle est belle. Autant dehors que dedans. – Y a tellement de chose que j’aimerai te demander… Je mettais tellement de fois imaginé te poser toutes ces questions… Mais maintenant… j’trouve rien à dire… Je pose mon front contre le siens, refermant les yeux. Je savoure. Juste ça.
Baby, tu te donnes combien de temps avant de tout gâcher ?



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 14 Juin - 13:03

 retrouvailles 
Baby Stewart + Isle Deschain


Isle aurait pu se sentir un peu minable avec sa remarque puérile mais spontanée sur le physique du garçon, mais ce n’était pas vraiment le cas. Elle savait que Baby comprendrait ce qu’elle entendait plus ou moins par là et qu’il ne la jugerait pas. Il avait très certainement évolué, mais il resterait toujours une part de ce garçon solitaire et en désir constant d’affection qu’elle avait rencontré dans la rue un beau jour, perché sur son vélo à petites roulettes. Elle avait l’impression de le connaître par cœur encore aujourd’hui. C’était très certainement naïf mais peu importait et, par les temps qui couraient, un peu d’innocence ne pouvait certainement pas faire de mal.
Jusque là, il avait réagit exactement comme elle l’avait toujours escompté et sa réponse étira encore un peu son sourire. Pas parce qu’elle se sentait réellement flattée par le compliment (bien que soit effectivement le cas), mais surtout parce qu’il paraissait l’avoir comprise. Ils n’étaient pas simplement en train de parler de leurs physiques avantageux respectifs, ils parlaient du temps qui étaient passé et n’avait pas altéré le lien qui les avaient un jour unis. Pour Isle, c’était simplement une manière de souligner à quel point elle était heureuse de le revoir, apparemment en parfaite santé, de voir qu’il était toujours le même, toujours son beau petit blond rieur et secret, simplement plus grand et différemment sculpté. 
 
Elle ferma les yeux, savourant le contact du visage de Baby contre le sien, de son souffle chaud sur sa peau glacée. Elle l’avait presque autant recherché que celui de Joanie en fin de compte…
Comme pour confirmer ses dires, elle ne trouva à nouveau rien à répondre à ce qu’il venait de dire. Son sourire avait à présent disparu et elle affichait une expression tendue, tourmentée. Elle avait envie de pleurer. Parce qu’elle regrettait toutes ces années de silence qu’elle leur avait imposé par remord, parce que le revoir réveillait des douleurs insupportables et des désirs si longtemps refoulés.
Dieu qu’il lui avait manqué. Mais Dieu qu’elle lui manquait plus encore…  
 
« J’arrive pas à y croire » souffla-t-elle dans un murmure, sa voix tremblante sous l’émotion qui lui étreignait le cœur et la gorge.
N’allaient-ils donc faire que ça ? Se répéter inlassablement comme tout ceci était surréaliste ? Et d’ailleurs, était-elle réellement là, à ses côtés au milieu de la rue après toutes ces années, ou bien s’agissait-il d’une création sordide et fielleuse de son esprit torturé par sa culpabilité maladive ? Allait-il s’évaporer tout à coup ou s’effondrer subitement, mort, tué par ses soins ? Ce rêve, elle l’avait fait à de nombreuses reprises par le passé…
Etait-elle encore dans son lit, assommée par le Valium que sa mère l’avait obligée à prendre pour calmer ses nerfs ?
Isle aurait voulu se rassurer en touchant à son tour le visage de son ami, mais depuis quelques temps, elle n’arrivait plus à faire confiance à ses propres mains. Tout ce qu’elle touchait semblait en souffrir dans une certaine mesure et elle ne souhaitait prendre aucun risque. Elle avait déjà trop fait souffrir le jeune homme. Peut-être n’allait-il pas s’effondrer dans ses bras comme dans ses cauchemars, mais ça ne changerait rien au fait que, quoi qu’elle fasse, jusqu’à la fin de ses jours, ses mains à elle seraient toujours recouvertes de sang…
 
Isle se dégagea, les paupières encore fermées avec force. Elle poussa un soupir et réouvrit les yeux, craignant l’espace d’une seconde se retrouver face au vide. Mais non, Baby était toujours là, face à elle, son regard plongé dans le sien.
« Qu’est-ce que tu fais ici ? » le questionna-t-elle soudain, arborant un ton bien moins doux que précédemment. « Comment tu m’as retrouvée ? »
Parce qu’il était forcément venu à Caswell pour la retrouver. Ca ne pouvait pas être un simple hasard. Il était son chevalier servant et il était venu l'arracher à sa tour sombre. N’est-ce pas ?  
 
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Sam 15 Juin - 13:13

Le ton change. Ca devait arriver à un moment où un autre. Le temps des questions. Celui des doutes, des incertitudes, et peut être même de la culpabilité. Est ce qu'elle m'en veut ? Pour la mort de Joanie, pour n'avoit pas réussit à tenir mes promesses ? Est ce que la surprise qu'on se retrouve va s'éclipser pour la haine ? Je suis désolée Isle... tellement. Si tu savais à quel point. J't'assure j'ai essayé d'être un type bien. J'ai fais du mieux que j'ai pu pour vous. Mais ça n'as pas suffit...
ça n'a jamais suffit. J'ai pas été assez fort, assez grand, assez courageux, assez prévoyant. J'aurai du le sentir, le voir venir... J'aurai du faire quelque chose. N'importe quoi. J'aurai du empêcher qu'on en arrive là. Et la jeunesse n'est pas une excuse.

Je referme quelques secondes les yeux, avant de les rouvrir à la question suivante. - Je t'ai cherché princesse. Je te le jure. Partout. Partout où j'ai pu. Je ne peux pas m'empêcher de prendre une de ses mains dans la mienne. Ce simple contact... Putain, j'crois que je pourrai tout faire pour elle. Tout. - Mais pas ici. Helen est partit. Et d'puis avec mon père... C'est l'enfer... Ça l'étais déjà quand elles étaient encore là, toutes les deux. Mais ça n'a fais qu'empirer. J'suis partit ici pour essayer de la retrouver. C'est l'seul endroit où j'étais sur qu'elle serait... Mais j'mettais gouré.
Je retiens un soupir, glissant ma main jusqu'à sa joue... Non, je n'étais pas là pour elle. Ce n'était pas elle que cherchait. Mais c'est elle que j'ai trouvé. Et sincèrement, je préfère. Helen passe au second plan. Qu'elle aille au diable, putain. J'ai Isle. Là. Juste sous mes yeux. Et j'peux pas, je ne pourrai pas la laisser ici pour tenter de retrouver ma mère, qui n'a de toute manière, aucune envie d'être retrouvé.

- Mais on s'en moque. L'essentiel, c'est bien que j't'ai retrouvé. L'essentiel, c'est que tu sois, que je sois là. J'te laisserai plus partir Isle. J'te l'promet.

Et si elle te le demande, Baby ? Si elle ne veut pas de toi ? Si elle t'en veut ? Après tout, n'a t-elle pas toutes les raisons pour ?
Je partirai. Sans hésiter. Je l'ferai. Même si ça veut dire retourner chez mon père, et l'supporter. - Écoutes, j'sais pas si c'est le hasard, j'sais pas si c'est l'destin. J'sais pas ce que c'est, mais j'm'en fou. J't'ai retrouvé...
J'en oublie Jay et mon idée d'aller la voir pour savoir comment elle allait... Si elle avait pu dormir un peu, penser à autre chose que le désastre d'hier. J'oublie même Hunter, pour un temps, j'oublie tout ce qui me semblait si important il y a quelques heures. Là, maintenant... J'veux juste... Qu'elle. Mes soucis se restreignent à ses lèvres, et à ce qu'elle pourrait me dire. Mes peurs se limitent à son rejet. A sa souffrance.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Sam 15 Juin - 19:31

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


L'espace d'un instant, son cœur s'emballa à la pensée que Baby ait pu la rechercher, à la manière de ces héros de romans à l'eau de rose qu'elle aimait dévorer dans le plus grand secret. La jeune femme avait toujours rêvé d'être un jour à la place d'une des protagonistes et de vivre une passion déchirante à la fin pourtant heureuse. Pour ce qui était du côté déchirement, Isle avait assurément déjà donné, mais elle peinait à visualiser comment sa vie pourrait un jour ressembler à un conte de fée... Sa jumelle lui avait été arrachée d'une atroce façon, son père était mourant (même si elle refusait encore de l'admettre) et sa mère, déjà pleine de névrose, aurait assurément toute la peine du monde à assumer son statut de veuve. Il n'y aurait pas d'happy ending pour les Deschain, encore moins pour elle dont les mains étaient maculées de sang. Et accessoirement, Baby n'était pas un prince charmant. Aussi l'émotion qui avait étreint Isle ne se prolongea pas et elle revint rapidement à la dure réalité qui était sienne. D'autant que le jeune homme ne tarda pas à lui préciser qu'en réalité, cette heureuse rencontre qu'était la leur devait tout au plus pur des hasards, puisque c'était sa mère qu'il était venue crever à Caswell et pas elle. D'ailleurs, il pouvait très bien lui mentir en disant qu'il avait cherché à la retrouver.
Mais Isle en doutait. Elle avait l'impression de le connaître assez bien pour savoir quand il mentait et ça n'était selon elle pas le cas. Oh bien entendu, elle se savait parfois un peu naïve et avait conscience du temps qui avait passé, mais elle n'envisagea pas longtemps qu'il puisse essayer de la mener en bateau. Elle n'en resta pas moins un peu déçue.

La rouquine baissa les yeux sur sa main, glissée dans celle de son ancien ami. Son seul véritable ami, malgré le peu de temps qu'ils avaient effectivement passés ensemble. A une époque, ce genre de geste était naturel entre eux et leurs premières étreintes avaient été spontanées. Mais à présent, elle commençait à éprouver un peu de gêne. Ou bien était-ce simplement à attribuer à ce sentiment de déception qui venait de s'abattre sur elle.
Isle n'écouta la suite des remarques du garçon que d'une oreille distraite, se mordillant nerveusement la lèvre en reniflant discrètement.
Elle aurait u se sentir concernée, attristée par les révélations que Baby venait miné de rien de lui faire à propos de sa mère disparue et de son père qui, aujourd'hui encore, le traitait toujours comme un moins que rien. Pourtant ce ne fut pas le cas. Égoïstement, elle se mît à penser à sa propre détresse, à ces moments de solitudes pesants qu'elle n'avait pas été créée pour affronter puisqu'elle était née avec un double duquel elle avait toujours été inséparable... Sa peine prenait trop de place pour lui permettre d'appréhender celle de son interlocuteur. A moins que, là encore, ce ne soit à mettre sur le dos de être culpabilité dévorante à laquelle Baby était trop associé.
Peu importait. Isle dégagea sa main de celle de Baby lorsque le silence s'abattit de nouveau sur la rue.

La rue où habite sa plus proche amie qu'elle a promis de visiter aujourd'hui.
«Je...je suis désolée je dois... Il s'est passé quelque chose ici. Quelque chose de vraiment, vraiment terrible et...et je dois voir une amie absolument » s'excusa-t-elle nerveusement pour justifier sa fuite à venir.
C'était trop. Beaucoup trop à gérer pour elle et ses ridiculement petits nerfs. D'abord le drame de la soirée commémorative qui venait s'ajouter à tous ses problèmes actuels et sa dépression constante et maintenant le retour du garçon qui... C'était beaucoup trop. De nouveau, Isle se sentir au bord des larmes.
«Je suis sincèrement navrée d'apprendre que ta mère a disparu mais... »
Mais quoi ? J'ai mieux à faire que t'écouter ? Je suis trop lâche pour tout ça, Baby ? Qu'est-ce qu'elle pourrait dire pour ne pas le faire se sentir rejeté alors que c'était ce qui se passait très exactement ? Quoi lui dire pour s'éviter de culpabiliser davantage ?
«Baby, je... Tout ça est trop... Je ne sais pas quoi dire. Je ne sais pas si j'ai envie de dire quoi que ce soit ou si... »
Impossible de trouver les mots justes. Ses yeux claires et déjà gonflés et rougis par ses crises précédentes s'humidifièrent à nouveau.
«Je suis désolée, je suis incapable de gérer ça » parvint-elle enfin à articuler.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Sam 15 Juin - 23:14

- Je sais. J'étais à la fête foraine hier.
Ta gueule. N'en dis pas plus...
Dès qu'elle a repousser ma main, je me suis reculé. Pour ne pas lui imposer ma présence, pour ne pas qu'elle se sente envahie, pour ne pas la contrarier. ça fais mal, mais je le fais quand même, parce que ce que je ressens passera toujours après ses sentiments à elle. Et si elle me repousse... Je n'ai qu'à partir. Tant pis pour Jay, tout pis pour le reste du monde, j'aurai tôt fait de m'occuper de ça après. Qu'importe. Je m'en moque... Tout ce que je vois c'est qu'elle me repousse. J'en ai rien à foutre que la terre entière me repousse, j'ai l'habitude de n'être qu'une partie du décor. Mais elle... C'est mon monde qui s'écroule, et je me prend tous les gravats  dans la gueule.
Pourtant, j'souris. Parce que ma peine, elle n'a pas à se la prendre en pleine tronche. Elle a visiblement bien d'autre chose à gérer que les tourments du chevalier, et d'toute façon, ce n'est pas à la princesse de régler quoique ce soit... Non, l'chevalier il reste dans l'ombre, il attends que la demoiselle soit en détresse, qu'elle l'appelle, pour soudain apparaitre et venir à sa rescousse. Si la princesse n'en a pas besoin. Il ne vient pas. Et il se la ferme.

Je n'aurai même pas du lui parler de la fuite de ma mère, ni évoquer mon père. Je n'ai pas à faire ça. J'dois veiller sur elle, pas l'inverse.
Je l'écoutes jusqu'à la fin, résistant à l'envie de la serrer contre moi pour soulager sa peine, résistant à l'envie de lui caresser les cheveux, la joue... N'importe quoi qui la fasse se sentir un peu mieux. Un peu moins seule. N'importe quoi pour la voir sourire à son tour.
- Hey... Calmes toi Isle... T'as pas à te justifier... Pas avec moi. Si tu ne veux rien dire, ne dis rien. Si tu veux partir, pars. T'excuse pas pour ça. J't'assure.
Je ne lui imposerai jamais rien, surtout pas ma présence. Et même si la voir partir de nouveau, même si la sentir m'échapper une fois encore, me scinde le coeur en deux... J'préfère encore ça à la voir pleurer par ma faute.

J'sais pas pourquoi je m'étais imaginer que ça se passerait autrement. J'sais pas pourquoi j'avais pensé que si je la retrouverai, j'aurai l'droit à autre chose. Un Happy End. Pour elle. Pour moi.
T'oublie que tu as pratiquement tué sa soeur... Tu ne méritais même pas l'étreinte de tout à l'heure.
J'sais. J'l'ai savouré pourtant. Tellement. J'aurai du m'douter que ça finirait comme ça. On s'était connu quoi... Deux ans, trois ans ?
J'aurai du m'douter qu'elle ne pourrait jamais me le pardonner, que tôt ou tard, on en arriverait là. J'sais pas ce qui est le pire... Ne pas savoir où elle est, et m'imaginer le pire, ou savoir ce qu'elle devient, et qu'elle est mieux sans moi ?



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Lun 17 Juin - 11:29

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Sa poitrine devint tout à coup douloureuse, comme entourée d’un étau qu’une main invisible venait de resserrer de quelques crans. Le souffle vint à lui manquer lorsqu’elle entendit le blond lui apprendre qu’il avait participé à la soirée de la veille. Cette soirée qui avait si mal tournée pour bon nombre d’habitants et endeuillait toute la région. Isle ignorait encore combien de ses voisins et de touristes avaient perdus à la vie à cette heure-ci et n’était pas certaine de vouloir le connaître, mais la pensée que baby aurait pu compter parmi eux lui était insupportable.
L’aurait-elle seulement su ? Aurait-elle pris la peine de parcourir la liste de tous les défunts ? Assurément non, c’aurait été une épreuve au-dessus de ses forces, elle le savait. Et qui donc aurait pu lui en parler ? Baby avait-il des amis en ville ? Quelque chose lui disait que non… Son meilleur ami d’enfance, celui pour qui elle avait damnée son âme et condamnée sa sœur, serait mort à quelques mètres de chez elle et elle aurait continué à espérer le voir un jour débarquer à Caswell pour l’enlever, pour la sauver de sa vie médiocre. Idiote. Voilà tout ce qu’elle était : une sombre et égoïste idiote.  
Non, ce qu’elle était surtout, c’était un aimant à catastrophes. D’abord sa sœur, puis son père qui était malade, ces accidents qui survenaient autour d’elle depuis quelques temps, et à présent Baby qui manquait de mourir en arrivant dans sa ville. Ca ne pouvait pas être une coïncidence. Elle attirait le malheur.

Et le pire dans tout cela était certainement d’entendre Baby essayer de la consoler, elle. Elle la tueuse d’enfant, la fratricide… Isle aurait voulu pouvoir le repousser, l’éloigner d’elle et d’une mort certaine, mais elle était trop effondrée, trop sous le choc de cette dernière révélation pour faire autre chose que rester planter là à se dégoûter elle-même. Une part d’elle voulait avoir sa chance, vouloir pouvoir profiter de ces retrouvailles et tentait de lui glisser qu’après tout, elle abordait peut-être le problème dans le mauvais sens. Peut-être qu’elle était censée penser au fait que Baby avait survécu à tout ça pour la retrouver et qu’ils puissent enfin renouer, se pardonner et vivre enfin heureux. Peut-être que les choses allaient enfin s’arranger et la chance lui sourire… Mais elle n’arrivait pas à l’envisager. S’il avait survécut cette fois, c’était peut-être parce que le destin lui réservait un sort pire encore, parce qu’il voulait que ce soit elle, directement, qui détruise Baby de sa main déjà poisseuse du sang de sa jumelle.  

«Je n’veux pas qu’il t’arrive quoi que ce soit » coassa-t-elle lamentablement avant de recommencer à pleurer et de venir se blottir contre lui de nouveau.
Dieu qu’elle se détestait pour sa faiblesse. Elle s’accrocha à lui encore quelques instants, savourant le contact de son corps contre le sien, appréciant les battements de son cœur, son souffle dans ses cheveux, ses bras protecteurs passé autours d’elle… Et puis elle lui refit de nouveau face, essuyant ses joues mouillées en poussant un soupir las.
«J’ai l’impression de ne faire que pleurer en ce moment » fit Isle en frottant une fois encore ses yeux de ses paumes. «Tu dois me prendre pour une imbécile… »
Il allait nier bien entendu. Elle n’en attendait pas moins de lui.
«Je ne voudrais pas que tu crois que c’est… Je ne pleure pas parce que je suis triste. Je le suis aussi bien sûr, avec tout ce qui s’est passé hier, c’est vraiment affreux et effrayant… Mais je pleure aussi parce que je suis vraiment contente de te revoir, Baby. Tu m’as beaucoup manqué. »
Elle s’essaya à lui sourire et parvint à un résultat plus ou moins satisfaisant malgré ses larmes et tous les sentiments contradictoires et sombres qui l’assaillaient. Elle finit par se mordiller nerveusement la lèvre inférieure, ne sachant pas vraiment comment enchainer. Elle avait tellement à lui dire et en même temps, n’était pas certaine d’avoir le droit de se le permettre. Il méritait tellement mieux. Tellement mieux.  
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Lun 17 Juin - 19:28

-Princesse, non… Je referme mes bras autour de sa taille dès qu’elle vient se blottir contre moi, espérant créer un cocon hermétique à la souffrance. Sa souffrance. Isle est une fille, enfin une femme maintenant, faîte pour sourire. Ce que je peux aimer quand ses lèvres s’étirent, faisant apparaitre des fausettes au coin de sa bouche, la manière dont se plisse légèrement ses yeux… L’éclat de son rire.
Mais aujourd’hui, elle n’a que des larmes à m’offrir. Mes doigts s’égarent doucement dans ses cheveux roux, en caressant quelques mèches pour tenter de l’apaiser. Je souris. Le genre de sourire sans vie, sans éclat, sans lumière…
– Il ne m’arrivera rien, Isle. Rien. Bah ouais, j’ose espérer que le pire est dernière moi… j’ose espérer qu’il va rester cantonner dans sa baraque qui fait office de bar à pute. J’ose espérer qu’il restera là bas, et qu’il finira par faire un coma éthylique ou tué par un mac. Le pire c’est ce que je lui raconterais plus tard, le nom que porte l’ombre qui à éclipsé toute mon absence, le départ d’Helen, les jours partie à sa recherche,… Et ce que je ne lui dirai jamais, les coups, les cicatrices, la brûlure sur mon bras, la douleur, la peur, l’angoisse…
Quand elle s’écarte, je me recule d’un pas, mais très vite, ma main se tend doucement vers sa joue pour tenter de faire tarir ses larmes, tandis que mes yeux s’ancrent aux siens.

- Je ne te prendrai jamais pour une imbécile Isle…

Mon sourire est plus chaleureux, quand je le fais pour elle. Tu m’as manqué… Je ne les avais pas rêvé ses mots alors. Elle me l’avait bien murmuré. Mon pouce caresse doucement sa joue alors que mon cœur s’emballe. – Toi aussi, tu m’as manqué. Tellement. Beaucoup. Trop.
Ouais, ce qui s’est passé hier était effrayant, horrible, du grand n’importe quoi… Mais je n’arrive pas à me mettre dans l’idée qu’aujourd’hui devrait être un jour de deuil. Pas quand elle est là. C’est peut être égoïste, c’est peut être con… Mais je m’en contre fou royalement.  
Je reviens vers elle, pour essuyer de nouveau ses larmes. – Souris un peu princesse, rien qu’un peu. Je n’exigerai pas plus d’elle. J’veux juste la voir heureuse, au moins un bref instant.


Je sais que c’est le moment où je devrai la laisser partir, lui dire qu’elle peut aller voir son amie, que si c’est important pour elle, ça l’est aussi pour moi. Mais je n’y arrive pas. Je ne peux pas me résoudre à simplement lui dire, bonne route, on se voit plus tard. Justement parce que plus tard, c’est trop tard. Je viens de la retrouver et même si c’est le fruit du hasard, je ne peux pas déjà la voir filé. Maintenant que je sais qu’elle est bien là, que ces retrouvailles sont belles et bien réelles. Je veux assurer le après. Je veux être sur que je vais le revoir, qu’on va se reparler, je veux croire que j’aurai ma place dans sa vie, même si ça veut dire pour moi de rester ici. Tant pis. Tant mieux. Je n’sais pas, je n’sais plus.
Oh bien sur, si elle me demande de m’tirer, de la laisser, je le ferai. Mais ça ne m’empêchera pas d’essayer.
- Si tu veux, je t’emmène chez ton amie… ça sera l’occasion de parler un peu.
Je remonte les manches de ma veste sur mes bras, avant de mettre mes mains dans mes poches. Ouais, j’suis suspendu à ses lèvres… Mais je vous emmerde tous.

 



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Mar 18 Juin - 9:57

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Il essayait de se montrer rassurant, gentil, mais ça ne prenait pas. Au contraire, ça ne venait même à l’agacer un peu. Même si elle était une pleurnicharde invétérée, Isle n’appréciait pas d’être traitée comme une victime, une incapable faiblarde. Peut-être Baby pensait-il la traiter comme une amie à cet instant, mais ce n’était pas ce qu’elle ressentait et c’était irritant et frustrant. Mais elle ne pouvait pas réellement se permettre de s’en plaindre alors autant serrer les dents et garder ça pour elle. Au moins, le flot de ses larmes en profita pour tarir et elle pu retrouver un minimum de constance.
Elle renifla une petite fois encore avant de répondre, les mains de nouveau enfoncées dans les poches de son coupe-vent.
« Tu n’auras pas loin à aller, mon amie habite juste là en fait » expliqua-t-elle en désignant l’habitation des Kravitz où Jay devait l’attendre de pieds fermes.  
Allait-il penser que c’était une façon de lui demander de prendre congé ? L’espace d’une seconde, elle s’imagina quitter Baby ici même, sur le pas de la demeure de sa meilleure amie, et cette idée lui glaça le sang. Sans doute aurait-ce été mieux pour l’avenir du grand blond, mais ça ne lui convenait pas. Il lui avait trop manqué pour qu’elle le laisse disparaître de cette manière.
« Mais tu peux venir avec moi si tu veux. Je sais que dans ce genre de moments, les gens préfèrent rester en famille mais je suis quasiment devenue de celle de Jay et…les amis de ses amis sont ses amis alors… ça ne la dérangera pas je crois. Non, j’en suis certaine, ça ne la gênera pas. »
Mais quelque chose la chiffonnait dans l’attitude du garçon, depuis qu’elle lui avait désigné la maison de son amie. Il arborait un sourire amusé, comme s’il était détenteur d’une information qui lui échappait totalement. Ca aussi c’était terriblement frustrant ; elle se sentait comme le dindon d’une farce…
« …Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? » finitelle par demander, tournant son visage parsemé de tâches de rousseurs en direction de la maison, avant de redonner son attention à Baby.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


HJ : désolée, j'ai rarement été si peu inspirée mais je voulais te répondre absolument >_>


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?


Dernière édition par Isle E. Deschain le Mar 18 Juin - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Mar 18 Juin - 17:40

Juste là. Effectivement… On n’aura pas à aller très loin. J’suis déçu. J’irai même jusqu’à triste. Elle va me filer entre les doigts, et je ne suis pas prêt à la voir me tourner le dos pour partir. J’suis pas encore près, je n’arrive pas à m’y préparer.
Pourtant baby, va bien falloir. Je sais, je sais. Mais c’est tellement dur.
C’est quand même étrange comme coïncidence. De mémoire Jay ne doit pas habiter très loin. Je ne suis plus très sur à vrai dire, et je n’arrive pas à penser au delà d’Isle. Ce matin, hier, demain, plus tard… ça devient une notion floue.
Et puis elle reprend parole et mon sourire revient aussi vite qu’il s’était éclipsé. Ça ne peut plus être le hasard, j’serai tenté de croire à.. j’sais pas, peut être pas une main divine mais un coup du destin, qui a décidé de me faire enfin une fleur, histoire de me dire que tout n’est pas perdu. Que pour moi, y a encore de l’espoir. Tu délires. Peut être, et alors, moi aussi j’ai le droit de rêver.

Il fallait que la fille que je rencontre hier soit son amie. Que je m’en fasse pour elle, en même temps qu’elle et qu’on vienne à la même heure pour s’assurer que tout aille bien pour la p’tite. C’était écrit, putain. On devait se revoir, on devait se retrouver, pour plus se quitter.
J’reviens un peu sur terre quand elle s’agace et je ne peux qu’en rire légèrement. Ça fait du bien de rire, surtout pour ça. – Rien, j’me dis juste que la vie est bien faîte. Je lui tire légèrement la lange, affichant un sourire mutin. – Si je suis là, à l’origine, c’est pour voir Jay. Hey comme quoi, n’empêche, même un peu à l’ouest, j’arrive à me repérer, j’étais plus près de chez elle que je le croyais. – J’étais avec elle, hier à la fête. Et je suis venu voir si elle allait mieux.

J’aime. Simplement. Purement. – Alors ouais, effectivement, je ne pense pas que ça la gêne si je viens lui rendre visite avec toi. En plus, elle me doit toujours quelques bonbons… Peut être une bière aussi. Hunter à jeté le mien hier. Moi je l’avais gardé, incapable de croire que les sucreries puissent me tuer. Quand j’y pense, ça reste une putain d’hérésie…
Alors j’ferai mieux de ne pas y penser et d’oublier le visage du gamin, qui s’est étranglé avec son propre sang après en avoir prit une. Essaie pour voir… Je secoue légèrement la tête, comme pour me chasser ses idées de mon esprit. J’ai toujours fais, je ne sais pas si ça marche vraiment, mais j’ai pris l’habitude. Je tends le bras pour caresser sa joue du bout des doigts avant de lui tourner le dos pour faire quelques pas. Putain, je sais, je ne devrai pas. La ville est en deuil, la culpabilité flotte au dessus de ma tête avec l’allure du visage de Joanie, ma mère est dieu seul sait où, et tout un tas d’autre truc… Mais là, maintenant. Je suis heureux.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Mar 18 Juin - 19:44

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


De son point de vue à elle, les choses ne paraissaient pas aussi idylliques, au contraire. La vie n’était pas bien faite. La vie mettait des êtres malades et d’une cruauté sans nom (des mordeurs) sur la route de petites filles de huit ans innocentes. Si le destin avait mis Baby sur sa route aujourd’hui, juste après le drame de la veille, ça n’était certainement pas un bon signe ou une fleur qui lui était faite. C’était une tentation perfide à laquelle Isle devait résister, forcément.
Elle aurait voulu croire que la chance lui souriait enfin, qu’il était là pour lui dire qu’à présent, tout allait rouler, mais ça n’était pas le cas. Ca ne serait jamais le cas. Elle en avait trop vu, trop entendu pour être naïve à ce point au jour d’aujourd’hui.
Baby était un leurre, un piège. Le garçon se trouvait là uniquement pour lui donner l’illusion que sa vie allait changer pour le mieux et pour la faire tomber de plus haut encore. Elle était condamnée à sombrer. Et le plus grand malheur de sa vie n’était-il pas survenu pendant qu’elle se trouvait entre les bras du petit garçon, ses lèvres collées aux siennes ?
Si. C’était comme ça que ça s’était passé et son retour marquait le début de nouvelles hostilités. Qu’est-ce que ça signifiait pour elle et pour Caswell ? Si les incendies, les morts n’étaient que le prologue d’une tragédie… Qu’est-ce que ça voulait dire pour eux tous ?

La rouquine frissonna et frictionna nerveusement ses bras en essayant de chasser ces idées de son esprit. Mais ça n’était pas aisé. Baby aussi semblait préoccupé d’ailleurs. Sûrement par le même sujet qu’elle… Parce que, dans ses souvenirs, il était déjà un garçon perspicace malgré son âge et que c’était le genre de déductions faciles à faire, n’est-ce pas ? Ils étaient l’élément déclencheur à tout ce chaos, c’était une certitude.
Le tout restait de savoir ce qu’ils comptaient faire de cette information…

« C’est… Eh bien c’est une sacré coïncidence » chercha à sourire Isle, qui n’y parvint cependant pas tout à fait.
Tout était trop bien ficelé pour qu’il ne s’agisse pas d’une machination perverse. L’idée qu’il soit derrière tout ça la traversa même l’espace d’un instant. Il avait eu Joanie et maintenant, c’était elle qu’il voulait et il était prêt à mettre toute une ville à feu et à sang, littéralement, pour l’obtenir. Il allait la mordre et ne la relâcherait pas avant d’en avoir terminé avec sa carcasse… Elle était l’os qu’il lui restait à ronger.
Mais c’était absurde et parfaitement égocentré comme raisonnement, n’est-ce pas ? Elle voyait trop loin… forcément…
« Comment…Comment s’est arrivé ? » demanda-t-elle tout à coup, affichant un air grave.
Elle se sentit piquer un fard mais parvint à soutenir le regard azuré de son interlocuteur. Elle ne voulait pas connaître le récit de sa soirée par curiosité morbide pure et simple, elle voulait simplement trouver un élément qui puisse confirmer ou infirmer tous ses sombres doutes. Et elle préférait poser ces questions là à Baby plutôt qu’à Jay qui lui paraissait moins solide que le garçon.
Sans compter que Jay était un écrivain et qu’il lui arrivait parfois d’en rajouter un peu, même sans le vouloir…  
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Mer 19 Juin - 21:59

Une coïncidence ? Elle ne peut pas croire à une coïncidence, ce n’est pas possible. C’est évident pourtant sa saute aux yeux pourtant. C’est obligé que ce soit autre chose. Une putain de chance, la preuve qu’un truc fabuleux peut sortir de la merde la plus noire… Sauf si elle ne considère pas vos retrouvailles comme une bonne chose Baby… Le doute survient se faisant de plus en plus mordant au fil des secondes. Il s’insinue lentement dans mes veines, pour ensuite venir raidir tous mes muscles. Je me tends légèrement comme après un coup. Après tout, elle peut être heureuse de te revoir, mais effrayé par ton retour. Tu lui as apporté quoi au juste ? Un baiser, puis sa sœur qui meurt. Atrocement. Cruellement. Injustement. Un massacre à la fête de sa ville et vos retrouvailles. Sérieusement, tu fais oiseaux de malheur Baby. Le précurseur de la mort.
Son sourire sonne faux. Je le sais. Je le sens. Je le ressens.

Non. Non c’est juste impossible. Jamais. Pas ça. Je ne peux pas porter la poisse à ce que j’aime. Ah ouais ? Et Helen ? Joannie ? Non. Non. Je secoue la tête, peu avant sa question… Comment s’est arrivé ? Je referme les yeux quelques secondes, avant d’aller m’asseoir sur le bord du trottoir, sortant une cigarette avant de l’allumer. – Vite. Trop vite. Une seconde les gens riaient, s’amusaient, faisaient les cons et se comportaient comme telle… Celle d’après, c’était le chaos. La stupeur, puis les cris et la fuite. Je relève mes yeux vers les siens, pour la regarder, passant outre le malaise que cela peut provoquer. Après tout, c’est elle qui a posé la question. Et faut que je m’enlève de la tête, qu’elle n’est plus une gamine. Elle peut entendre certaines choses. Elle doit entendre certaines choses. J’préfère encore que ce soit qui lui dise. Plutôt que quelqu’un d’autre. –J’sais pas, apparemment c’était les bonbons. Les sucreries. Tout ce que les gosses prennent en général. J’sais pas, j’suis pas pro gosse, mais de là à tous les exterminer. Si brutalement. – On n’a pas cherché à réfléchir plus que ça sur le coup. Fallait qu’elle retrouve ses frères. Et moi, l’mien. Je passe ma main dans mes cheveux. J’sais qu’Hunter ne veut pas que j’en parle. Mais Isle… à elle… J’pourrai au moins lui dire. Bientôt. Plus tard. -  Je l’ai laissée avec eux et je suis partie. Comme tout le monde…

J’sais pas si elle voulait des détails… Le premier qui est mort, ce gosse qui se tordait en tout sens sans réussir à comprendre qu’il était déjà mort. Les pleurs de sa mère, et les corps sont ensuite tombés, comme si ils suivaient le mouvement. Les uns après les autres. Une épidémie… J’ai pas envie de lui donner, ô bien sur, si elle les demande, elle les aura. Mais pourquoi faire ? Se tourmenter, se repasser en boucle et en boucle une scène à la quelle elle a eut la chance d’échapper ? J’pense qu’elle a assez connu d’horreur dans sa vie. Et si j’espère que sa vie s’est arrangée, que tout va bien pour elle… J’suis pas assez fou pour y croire.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Jeu 20 Juin - 10:53

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Isle suivit Baby du regard pendant que ce dernier s’asseyait au bord du trottoir, tirant un paquet de cigarettes de sa poche. La jeune femme jeta un regard par dessus son épaule, en direction de l’habitation de Jay pour s’assurer que cette dernière ne la voyait pas s’installer devant chez elle plutôt que de venir lui apporter son soutien. Une fois assurée que personne ne se tenait derrière l’une des vitres, elle imita son ami, gardant ses distances d’une part parce qu’elle estimait cette barrière invisible entre eux nécessaire pour le moment, et d’autre part parce qu’elle avait toujours eu du mal avec l’odeur de la cigarette.
Son cadet avait déjà commencé à prendre la parole pour répondre à sa question tandis qu’elle s’asseyait sur ses mains, paume contre le trottoir. Une position peu confortable mais elle préférait les éloigner de Baby, par sécurité, sans vraiment savoir pourquoi. L’initiative avait été inconsciente. Ca lui arrivait de plus en plus fréquemment depuis l’incident avec sa mère…
 
Comme elle l’avait fait précédemment en songeant à Jay, elle essaya l’espace d’un instant de se mettre à la place du garçon et d’imaginer ce qu’il avait pu voir et ressentir la veille. Et puis elle chassa ces pensées trop sombres et lutta pour au contraire ne rien parvenir à visualiser. Elle fut d’ailleurs reconnaissante à son vieil ami de ne pas trop entrer dans le détail et de répondre à ses questions de manière honnête mais vague. Jay aurait très certainement tenu un discours beaucoup plus imagé et pénible à entendre.
Isle fit porter son regard clair en direction de son interlocuteur, se mordillant nerveusement la lèvre, le corps parcourut d’un frisson. Elle détestait l’expression qu’elle pouvait actuellement lire sur son visage et, si ça n’avait tenu qu’à elle, elle serait venue entourer ses épaules de ses bras. Mais l’idée d’entrer à nouveau en contact avec lui lui apparaissait comme imprudente, tant pour lui que pour elle-même à un certain niveau. 

« Ca devait être terrible… je suis désolée que tu ais eu à vivre ça, Baby » finit-elle par lâcher, la voix un peu cassée par l’émotion qui lui nouait la gorge.
Elle déglutit d’ailleurs péniblement avant de détourner le regard, fixant la route déserte.
« Je devais y aller avec Jay mais au dernier moment, avec… Enfin mes parents ont refusé que je sorte hier soir. Je ne leur en ai pas voulu, je sais qu’ils avaient pris cette décision pour me protéger et je préfère passer mes soirées avec mon père de toute façon en ce moment mais… Je leur en suis vraiment reconnaissante aujourd’hui »  soupira Isle avant de tourner de nouveau son visage tâché en direction de Baby et de se dandiner sur ses mains. « C’est déplacé comme remarque, non ? Ce que je voulais dire c’est que je suis vraiment désolée que tu ais été sur place, même si je suis contente que Jay n’ait pas eu à affronter tout ça seule. C’est bien que vous vous soyez trouvés tous les deux… »
Elle se sentit rougir, sans trop savoir pourquoi et baissa de nouveau les yeux après quelques secondes, incapable de soutenir davantage le regard de son vis-à-vis.   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Mer 26 Juin - 17:26

-Ce n’est pas le premier truc terrible qui m’tombe dessus. J’hausse les épaules, relâchant la fumée gardée jusqu’alors dans mes poumons. Ce n’est pas pour la rassurée, ce n’est même pas me vanter. C’est juste un constat. Un putain de constat que j’ai fais à voix, plutôt que de le garder pour moi. Pas eut le temps, pas réfléchie. Comme souvent.
Mais c’est pourtant la vérité. Hier… Ce n’était pas l’truc le plus horrible qu’il ne me soit jamais arrivé. Parce qu’il ne me touchait pas particulièrement… Ouais, y a eut des morts. Ouais c’est triste. Ouais c’est mal… Mais au final, j’connaissais personne là bas, et la seule personne dont je me souciais réellement, c’était Hunter. Et Hunter va bien. Jay va bien. Pour le reste, c’est triste, mais j’irai pas pleurer sur leur tombe. Si j’étais mort là bas… Qui aurait été sur la mienne ? Ma mère ne l’aurai pas su, mon père aurait célébrer l’événement au champagne… Et le reste… Tous des inconnus. P’t être mon frère, t’être Ana… Je n’en sais trop rien.

J’éteins ma cigarette quand je remarque – enfin – qu’elle n’a pas l’air d’apprécier la fumée. Je m’en allumerai une autre plus tard, de toute façon je fume plus par habitude que par envie.
- Tu as toutes les raisons de leur être reconnaissant. Si tu y avais été… je n’ose même pas imaginer ce que j’aurai fait si j’avais aperçut son corps au sol. Tordu de douleur. Couvert de sang… Je sais que je l’aurai reconnu directement… Je sais aussi qu’une part de moi serait morte en même temps qu’elle et que l’autre aurait sombré dans un gouffre profond, froid. Sans fin. Ma raison aurait suivit, et là… Là cette journée aurait été la chose la plus horrible de ma vie. Isle putain… Tu n’imagines pas comment je remercie tes parents.
Je tilte avec quelques secondes de retard… En ce moment ? Qu’est ce qui se passe dans la vie de ma princesse pour qu’elle doive rester près de son père ?
Mon cerveau travaille déjà au pire, et je suis à deux doigts de lui poser la question, mais je préfère attendre… Le bon moment. Qu’elle se remette déjà de la veille, on verra le reste après. Après tout, on a tout notre temps, non ?

Je penche légèrement la tête sur le côté quand je la vois rougir, et lève un sourcil. Pourquoi ? Je ne sais pas. Et je n’ai pas l’ombre d’une idée. Mon cerveau s’est mit en pause depuis quelques minutes déjà. Mais elle a raison sur un point, c’est bien qu’on se soit trouvé là bas. – Faut remercier Jay pour ça. C’est elle qui m’a rentré dedans. Après, quand ça a commencé, je me voyais mal la laisser sur place, et assurer ma survie comme si de rien n’était.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Jeu 27 Juin - 11:31

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Elle se mordilla simplement la lèvre en l’entendant répondre que ce n’était pas le premier truc terrible qui lui tombait dessus de cette manière. Bien entendu, la douleur de perdre Joanie était encore aujourd’hui insupportable pour elle, pire que ce qu’elle éprouvait à l’heure actuelle et depuis la veille, mais la situation  demeurait affreuse en tout point. Tous ces morts… Et dans des circonstances aussi étranges et gratuites. C’était ça le plus effrayant là-dedans, la gratuité de toutes ces horreurs et la manière aléatoire du sort de frapper.
Quel genre de tragédie Baby avait-il pu vivre depuis le départ de sa famille pour pouvoir répondre une telle chose ? Isle n’était pas certaine d’avoir envie d’entendre la moindre réponse à cette question… Pas tout de suite du moins.
De toutes les façons, il n’avait pas l’air très enclin à épiloguer sur le sujet et préféra enchainer, en éteignant sa cigarette pour son plus grand soulagement. Jamais elle ne se serait permis de lui demander de le faire. Elle ne le faisait pas non plus avec Aël quand il lui arrivait de fumer en sa présence, tout comme elle évitait de lui signaler que le voir jouer avec son Zippo la mettait un peu mal à l’aise…  

Elle lui sourit quand il parla de ses parents puis évoqua sa rencontre avec son amie. Peu importe comment ils en étaient venus à se retrouver, le principal était qu’il ait été là pour elle. Isle le savait courageux et ne doutait pas qu’il ait été réconfortant avec son amie. Envers elle en tout cas, il avait toujours endossé le rôle du grand frère, malgré leur différence d’âge. Aujourd’hui encore, elle se sentait en sécurité à ses côtés.
Une sécurité relative bien entendu, puisqu’une épée de Damoclès était au-dessus de leur tête et pointait droit sur eux…

« On ferait mieux de rentrer » lâcha-t-elle pour couper court à ses propres pensées qui recommençaient à devenir trop sombre à son goût. « Si tu restes trop longtemps devant une maison que tu n’habites pas, les gens vont commencer à se poser des questions et finir par appeler la police. J’aimerai te dire que je blague, mais non, c’est généralement comme ça que ça se passe à Caswell avec les étrangers… Et même si je vis là depuis… longtemps, je suis un genre d’étrangère moi aussi. »
Isle s’essaya à sourire, déglutit, puis essuya ses mains sur l’arrière de son pantalon avant de la tendre à Baby…pour finalement renoncer à l’aider à se redresser. Il allait trouvait ça un peu étrange mais c’était pour son propre bien. Pour ne pas avoir l’air d’une idiote totale, elle porta sa main à son crâne pour réajuster son bonnet. Ni vu ni connu, ou presque.
« J’espère qu’on ne tombera pas trop mal… » commenta-t-elle simplement avant de se diriger d’un pas assuré vers la porte d’entrée, évitant de croiser le regard de Baby.  

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 04/11/2012
mensonges : 338
âge : + dix-neuf ans
adresse : + downtown
humeur : + sous le choc


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Dim 21 Juil - 20:12

Le front collé contre la table en bois, tes bras entourant ton visage et tes cheveux blonds rassemblés en une queue de cheval basse, tu essayais de ne pas penser aux événements survenus la veille. "Essayais". Ce n'était pas une tache aisée, surtout avec tes frères qui dans la pièce d'à côté ne cessaient d'en reparler encore et encore. Les mots te parvenaient, vos minces murs ne pouvant pas les étouffer. Leurs descriptions ne faisaient qu'exacerber la nausée qui t'avait suivit depuis votre retour.
Tu avais eu du mal à fermer les yeux cette nuit. Les heures avaient défilé sur ton radio réveil, les minutes s'égrenant doucement, lentes à en mourir. Vers quatre heures du matin tu avais trouvé refuge dans le lit de l'un de tes frères, lui volant sa couette au passage. Tu avais peur. Peur car ce n'était que le début, peur car le gamin étendu dans l'herbe aurait pu être toi. Toi ou Tom, ou tes frères, toi ou un ami, un proche. Tu ne pouvais t'empêcher de penser aux parents de ces gosses qui avaient du se lever le cœur gros et les yeux encore rougis par les larmes. Cette fête avait tourné au massacre, que ce soit là où tu étais où ailleurs. Cette boucherie avait recouvert tes anciens souvenirs plus joyeux, ceux des déguisements et des rires. Seul le sang te revenait, le sang partout. Rouge vif, dégoulinant, giclant, jaillissant des petites bouches roses, tachant leurs visages et vêtements. Tu pouvais encore entendre les cris résonner dans ta tête et l'odeur métallique te prendre à la gorge.

Tu relevas la tête et la secoua quelques secondes histoire de te remettre les idées en place. Isle allait passer, vous l'aviez convenu et elle ne devait pas te trouver comme ça. Tu te levais alors, te massant doucement les tempes. Le plus calmement possible, essayant de te concentrer sur tes mouvements, tu entrepris de disposer sur la table une assiette de cookies et deux verres. Il devait te rester du lait au frigo mais tu ne voulais pas le sortir avant le dernier moment.

Les voix s'étaient calmées à côté, le sujet de conversation avait changé, se muant en quelque chose de bien plus agréable. Tu pouvais même les entendre rire. Un maigre sourire s'était formé sur tes lèvres, un instant de calme t'avait été offert. Momentanément. Tu vas t'installer sur le rebord de la fenêtre, observant à travers la vitre la rue au dehors. Tu guettes l'arrivée de ton amie. Mais c'est avec surprise que tu la vois débarquer non pas seule mais accompagnée d'un type. Et pas n'importe quel type car ce visage, tu le connais, c'est celui de Tom, le garçon d'hier qui t'avait aidé à retrouver tes frères. Tu descends en vitesse, quelque peu surprise de cette coïncidence.

"Isle !" lances-tu en ouvrant la porte à ton amie avant de déposer deux bises sur ses joues. Tu es contente qu'elle soit venue, vraiment. "Salut Tom !" Tu essaies de faire bonne figure, de laisser derrière toi les aventures de hier et lui sourit. "Si j'avais su j'aurai acheté des bonbons." Mince, ce n'est peut être pas le moment pour caser ce genre de phrase... "(raclement de gorge) Entrez, entrez, faites comme chez vous."

Tu rentres toi même et rajoutes un verre sur la table. "C'est marrant que vous vous connaissiez !"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 26 Juil - 18:10

Au final tous les petits bleds se ressemblent, chez moi, c’est la même chose. La plupart des gens dévisage les étrangers avec l’espoir de les voir déguerpir aussi rapidement qu’ils sont arrivés. Les enfants évitent de leur parler, gavé par la connerie qui considère les autres comme une source de danger, quand aux adultes, ils se contentent de leur adresser un sourire polie, et un regard glacial, appelant les flics si l’individu leur semble louche… Sauf que je ne sais pas pourquoi, mais ici, ça m’a l’air d’être un cran au dessus. Si on pouvait nous balancer des pierres, on le ferait sans doute. Sans hésitation.
Peut être qu’aussi, c’est la première fois que moi, je suis vraiment traité en étranger, qui plus est dans une ville frappée par la malchance, ou le destin. Au choix.
De toute manière le résultat est le même, mieux vaut ne pas attirer l’attention, faire profil bas et rester discret.

Je lui emboite le pas, jusqu’à apercevoir Jay. Un sourire passe sur mes lèvres. Elle n’a pas l’air au mieux de sa forme, mais au moins, elle est en vie. Ça me soulage de le savoir. J’avais besoin de me rassurer, au moins un minimum. De savoir qu’elle avait réussi à rentrer indemne, qu’elle avait pu s’endormir en sachant ses frères dans la même maison.– La prochaine fois je préviendrai. Et j’aurai mes bonbons. Non. J’suis désolé. Les événements récents ne m’enlèveront pas ma passion des sucreries. Je passe ma main dans les cheveux de jay, pour légèrement les ébouriffés, avant de rentrer dans la maison, à la suite de la princesse. – ça fait plaisir de te voir. En forme. En vie. C’est fou comme un petit massacre ça rapproche. Ça soude. Ça rassemble.

- C’est une longue histoire…

Que je préfère ne pas évoquer. Si Isle veut le faire, libre à elle. C’est son amie. Son histoire. Moi, en théorie, je ne suis que de passage. Juste là le temps du chaos, sur la route pendant l’accalmie. L’air de rien, cette histoire me travaille. Un peu, beaucoup. Mais je me refuse de trop y penser. J’suis en vie. De même que tout ceux que je connais. C’est l’essentiel. J’ai revu Isle. C’est le plus important.
Perdu dans mes pensés, je ne remarque même pas que Jay m’appelle Tom… Je me fais rapidement à ce prénom d’un gamin sans histoire, à la mère normale. Ça éloigne Helen. Ca éloigne les souvenirs. – J’dérange pas au moins ? De  toute façon je ne reste pas longtemps, je voulais juste savoir si tu allais mieux.
Je ne voudrai pas m’imposer dans leur pyjama partie. Surtout que Jay peut en avoir gros sur le cœur et vouloir se confier à son amie. Quand à Isle… J’sais pas encore si le moment venu je pourrai me tirer sans savoir, si je la reverrai ou non. Sans savoir si… Elle voulait de nouveau faire partie de ma vie.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Sam 27 Juil - 6:44

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Apparemment, ils ne tombaient pas trop mal…  Jay n’avait pas l’air aussi effondrée qu’elle l’avait imaginée, même si ses traits étaient tendus et ses yeux rougis par le manque de sommeil et quelques larmes aussi. La rouquine se figura rapidement que si c’était le cas, c’était avant tout parce que cette nuit, elle avait manqué de perdre ses proches mais que finalement, tout le monde s’en était tiré indemne. Même si son amie était encore sous le choc des évènements, elle pouvait au moins éprouver le soulagement d’avoir encore les siens avec qui s’épancher sur le sujet. Elle n’avait donc aucune raison d’être prostrée dans sa chambre, plongée dans un inquiétant mutisme ou en train de pleurer toutes les larmes de son corps au point de se faire vomir, enfermée dans un placard…
L’espace d’une seconde, lorsque cette réalité la frappa de plein fouet, Isle éprouva une jalousie maladive à son égard. Pourquoi avait-elle eu le droit de récupérer ses frères alors qu’on lui avait si brutalement arraché sa sœur ? Pourquoi avait-elle dû payer si cher alors que Jay s’en sortait si bien ? Quel crime si terrible avait-elle donc commis à huit ans à peine ? Jay avait trois frères et les trois allaient bien tandis qu’elle n’avait jamais eu qu’une seule et unique sœur en tout et pour tout et on la lui avait enlevée. C’était profondément injuste.
Mais lorsque la blonde déposa deux baisers sur ses joues, toute trace de colère s’évanouit, laissant la jeune femme mortifiée de honte et triste à en mourir. Ce qu’elle ne pouvait pas se permettre de laisser apparaître. Son amie allait bien et elle devait être heureuse pour elle, soulagée que ses parents n’aient pas eu à subir la perte d’un de leurs enfants et remercier le ciel pour ce miracle, comme devait le faire tous les Kravitz depuis hier.
Sa propre histoire ne devait pas être mêlée à tout ça. Mais c’était si difficile de ne pas y songer, surtout quand Baby était à côté d’elle, à portée de mains…

Faisant apparaître un sourire un peu contraint sur ses traits tirés, elle observa son amie le saluer et fronça légèrement les sourcils en l’entendant l’appeler Tom. Peut-être qu’elle avait mal entendu… Le garçon n’avait pas semblé réagir en tout cas et enchaina le plus naturellement du monde.
Les joues en feu, elle se débarrassa de son bonnet pour occuper ses mains tremblantes autrement quand les tordant nerveusement. Elle était toujours un peu mal à l’aise lorsqu’elle quittait son foyer, mais habituellement, elle se sentait dans son élément en présence de Jay. Pas aujourd’hui. Elle aurait donné n’importe quoi pour ne pas être venue…
Certes, elle n’aurait pas retrouvé Baby, mais peut-être que les choses auraient été plus simples de cette manière. Elle n’aurait pas eu à se confronter à ses pénibles souvenirs, pas eu à éprouver une jalousie infondée à l’égard de son amie et ne se sentirait pas aussi hors du coup à l’heure actuelle. Ce n’était pas vraiment qu’elle aurait préféré être sur place hier pour se sentir plus intégrée à la conversation ou à l’ambiance, mais… Pas loin. Pas pour s’en mettre plein les yeux et avoir des histoires sordides à raconter à sa descendance ou pour frimer auprès de quelques imbéciles trop curieux, simplement pour avoir partagé ce moment intense avec eux et ne pas se sentir si exclue. Ils étaient liés par quelque chose à présent. Quelque chose de terrible mais qu’elle ne pouvait s’empêcher de convoiter. Elle aurait voulu être à la place de Jay.
Parce que Baby avait toujours été à elle. A elle seule. Pas à Joanie. A elle.

Elle sursauta lorsque Jay fit remarquer qu’il était drôle qu’ils se connaissent. Non, ça n’était pas drôle. Pas drôle le moins du monde et, une fois encore, Isle fut prise de l’envie irrépressible de fondre en larmes. Elle se sentait répugnante, fautive. C’était comme si Jay venait de la surprendre les mains couvertes du sang de sa sœur, dressée au-dessus de son cadavre.
« Oui, une longue histoire » couina-t-elle presque, d’une petite voix, avant de baisser les yeux sur son bonnet qu’elle observa au travers de ses yeux à présent humides.
Isle déglutit péniblement, espérant que personne ne remarquerait vraiment dans quel état elle est encore en train de se mettre. Elle savait qu’elle n’avait pas le droit d’agir de cette manière, que c’était sur Jay et ses frères que toute l’attention se devait d’être tournée. Elle n’avait même pas été les saluer et s’en sentait pour le moment incapable, même si elle les adorait et était contente de les savoir en vie.
Silencieuse, elle laissa donc les deux autres faire la conversation en essayant de prendre sur elle pour se ressaisir.    

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 04/11/2012
mensonges : 338
âge : + dix-neuf ans
adresse : + downtown
humeur : + sous le choc


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Sam 3 Aoû - 13:07

"Une longue histoire", c'est le genre de phrase que tu utilises quand tu ne veux pas évoquer quelque chose ou quand tu ne connais pas assez les personnes pour leur en faire part. Tu l'avais beaucoup utilisé au départ de Derek, c'était plus simple qu'expliquer aux gens qu'après avoir ruiné sa protection témoin il avait fuit, retrouvant sans doute sa petite famille à New-York. Oui, c'était bien moins difficile. Les gens ne posaient plus de questions après ça, ils te laissaient tranquille, changeant immédiatement de sujet. "Une longue histoire" : une phrase type pleine de mystères pour passer sous silence quelques événements de la vie.

C'est étrange comme au fil des pensées on peut vite s'éloigner de l'idée principale. "Une longue histoire", c'était bien ça ? Que pouvais-tu répondre à ce genre de phrase ? Aucun de tes deux amis ne semblaient disposé à t'éclairer sur le sujet. Tant pis. Ta curiosité maladive te poussait à les questionner un peu plus, mais tu n'osais pas. Peut être qu'un jour, lorsque tu les connaîtrais mieux tout les deux ils t'expliqueraient. Peut être. Ou peut être pas. D'une certaine manière, tu leurs en voulais de ne rien te dire, de te laisser de côté. Toi aussi tu aurais aimé savoir, être dans la confidence. Mais non. Pas encore. Tu n'étais pas encore assez intime pour profiter de cette histoire. Alors, tu leur souris, essayant au maximum de cacher cette gène. Gène ? Tu étais bien sûr frustrée de ne pas savoir, mais de la gène, tant que ça ?

"Non non t'inquiète pas, il y a largement assez de cookies pour trois. Et puis ça me fait plaisir que tu sois venu. Vous êtes bien rentrés hier ? Encore merci, d'ailleurs, vraiment."
Tu lui souris et te penches sur la table pour attraper un biscuit dans l’assiette. Tu en grignotes un bout avant de sortir la bouteille du frigo et te verser un verre de lait. "Tu sais, hier j'y pas pensé mais, mon frère aussi s'appelle Tom. C'est marrant." Un rire gêné s'échappa de tes lèvres et tu enfonçais le cookie dans ta bouche pour te faire taire. De son côté, ta main libre s’agrippait aux barreaux de la chaise.
Tes yeux allèrent de Tom à Isle. Quelque chose n'allait pas. L'ambiance n'est pas la même que d'habitude, tu le sentais. Elle avait l'air mal à l'aise, comme si quelque chose la dérangeait. Tu esquissais quelques pas vers elle et posais doucement ta main sur son avant bras et t'adressais à Tom : "Tu nous excuses deux minutes ?" Tu tirais ensuite ton amie dans la pièce d'à côté et murmurais à son oreille : "Hé, Isle, ça va pas ? T'as l’air toute drôle." Tu remarquais maintenant ses yeux humides. "Isle..." Tes deux mains étaient maintenant posées sur ses épaules, se voulant protectrices. Était-ce la faute de Tom ? La tienne ? Les questions commençaient  à faire leurs nid dans ta tête.

HJ : désolée c'est pas terrible éwè



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 06/04/2013
mensonges : 843
crédits : Valingaï
âge : 20 ans
adresse : Normalement sa caisse, actuellement chambre d'hötes
humeur : Perturbé

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir:


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Ven 9 Aoû - 15:56

-Ouais on est bien rentrés… On a rejoint ses amis et on est rentré peu après. Je passe sous silence l’épisode où la gamine qui l’accompagnait s’est ouvert la lèvre en croquant dans sa sucette, on va éviter ce genre de souvenirs sanglants.
N’empêche que je dérange pas… J’dérange pas… Mais en voyant le visage de ma princesse, j’en doute. J’sais pas si c’est le faîte qu’on se retrouve de manière aussi… Hasardeuse, j’sais pas si il y a autre chose qui la travaille. Si c’est ma faute, ou celle de Jay. Mais y’a clairement un truc qui cloche. Avait de te retrouver dans cette ruelle, elle avait surement le sourire. Je retiens un soupir et aborde mon habituel sourire. Je ne vais pas faire chier le monde avec mes états d’âme. Isle à visiblement autre chose à gérer. Et jay aussi.
Quand je pense qu’hier, à la même heure, on était à la fête, en train de s’acheter des bonbons, sans se douter que quelques minutes plus tard, tout allait vaciller et sombrer dans l’horreur. Je revois encore le corps du gosse, ce pauvre malheureux qui se tordait dans tous les sens, crachant du sang sous les yeux d’une foule spectatrice, incapable de faire le moindre geste, jusqu’à ce que sa mère n’hurle. Trop tard, m’dame. Il était mort. Et toi, te restait plus que tes yeux pour pleurer.
- Hm ? Ah, oui effectivement, c’est marrant. Ça le serait nettement plus si c’était mon vrai prénom, et pas un surnom que ma donner au hasard Ana.

Je les regardes tour à tour… C’est un peu ce qu’on fait tous les trois d’ailleurs. Ce dévisager mutuellement, à la recherche de… Je ne sais même pas quoi d’ailleurs. Perso, j’aimerai bien voir un sourire sur les lèvres de la princesse rousse, et un regard pétillant pour Jay. Le même regard qu’elle avait hier avant le drame. Mais je ne trouve, ni l’un, ni l’autre, et l’air de rien, ça me fait sérieusement chier.
- Bien sur, allez y.

Faut que je m’y fasse. Ce n’est plus moi qu’Isle ira voir en cas de soucis. Ce n’est plus moi qui peut la prendre dans mes bras comme avant. Elle a d’autres amis. Peut être même un copain qui prend soin d’elle… Un copain, putain. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est cette idée qui me rend le plus… Mal. J’sais pas trop ce que c’est, mais l’imaginer dans les bras de quelqu’un d’autre…

-Putain.
Tandis qu’elles s’éclipsent dans la pièce d’a côté, je sors dehors prendre l’air et m’allumer une clope. Je m’assoie sur le trottoir, mordillant nerveusement ma lèvre. Isle n’est plus une gamine, elle a une nouvelle vie, de nouveaux amis… Sa réaction, est ce que c’est un moyen de me faire comprendre que je n’ai plus rien à faire avec elle. Qu’elle a tourné la page ? Non… Non… Après la surprise, elle avait l’air heureuse… Oui, juste avant de se mettre à pleurer. Fais chier. J’sais plus. J’sais pas…
Je soupire et tire une longue latte sur ma clope, avant de recracher la fumée. Elle n’a beau ne pas être vermeille, dans ses volutes, c’est la cohue de la veille que j’y vois. A moins que ce ne soit simplement le reflet de ma vie, tout aussi chaotique que la soirée d’hier.



Je m’enivre, je m'enfume, mais surtout, je t'emmerde.
«camillealice»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   Dim 11 Aoû - 8:30

retrouvailles
Baby Stewart + Isle Deschain


Et comme d’habitude, la rousse toute en jambes ne parvint à tromper personne. Il ne fallut pas plus d’une minute à Jay pour remarquer qu’elle tâchait désespérément de contenir ses larmes et après un mot d’excuse à Baby/Tom, elle l’approcha pour refermer sa main sur son avant-bras et l’entrainer à côté. Isle lui emboita le pas, se sentant une fois encore coupable d’avoir attiré l’attention sur elle-même alors qu’elle était justement là pour donner entièrement la sienne à son amie. Le seul moyen qu’elle avait de se tirer de ce mauvais pas à présent était de se laisser un peu aller pour mêler un peu de sincérité à ses prochains mensonges.
La jeune femme autorisa donc quelques larmes à s’écouler sur ses joues blafardes couvertes de tâches de rousseur, cherchant à enlacer Jay dans une étreinte amicale. Ce serait plus facile de dissimuler la vérité à la blonde qui lui tenait lieu de meilleure amie si leurs regards n’avaient pas à se croiser… Elle pleura encore un petit moment, en silence pour ne pas alerter qui que ce soit d’autre, avant de se sentir capable de se calmer le temps de prendre la parole. Elle savait que baby était à l’extérieur à cet instant. Elle avait entendu la porte s’ouvrir puis se refermer.
Etait-il parti pour de bon, conscient d’être à l’origine d’un malaise ou bien s’était-il simplement éclipsé pour leur laisser un peu d’intimité ? L’une et l’autre des solutions aurait convenue à Isle, aussi honteux soit-il de le reconnaitre…
« J’suis désolée. C’est juste que j’ai eu vraiment peur pour toi et que tout ça est horrible » articula l’étudiante vétérinaire en reniflant de manière certainement peu élégante. « J’aurai voulu retrouver Ba…Tom dans d’autres circonstances, c’est tout… Je suis bien contente que vous vous soyez entraidés hier mais j’peux pas m’empêcher de penser que les choses auraient pu mal tourner et… J’aurai pas supporté de vous perdre, l’un ou l’autre. »
Elle s’étrangla sur ces derniers mots et finit par se redresser pour refaire face à la jolie blonde. Isle lui grimaça une ébauche de sourire avant d’utiliser ses mains comme éventails pour essayer lamentablement de sécher les larmes qui barbouillaient ses joues.
« J’suis désolée, ça va passer. J’ai eu peur, c’est tout. »
Elle se permit d’étreindre une nouvelle fois brièvement Jay pour donner le change, puis la prévint qu’elle avait besoin de mouchoirs et trouva le moyen de rire de sa sottise.

Une fois ses larmes plus ou moins effacées, les filles cherchèrent à rejoindre Baby. Enfin Tom. Finalement, il n’était pas reparti pour elle ne savait quelle destination en l’abandonnant sans même un au revoir. Elle en fut à la fois soulagée et attristée. Son cœur se pinça et elle marqua un petit temps d’arrêt prêt de la porte avant d’adresser un sourire à Jay pour qu’elle ne se pose pas trop de questions. Elle devait bien remarquer la tension entre lui et elle, mais tant pis.
Prenant son courage à deux mains (qui en réalité étaient refermée sur l’assiette de cookies qu’elles apportaient à Baby, Jay s’étant chargée du transport des boissons pour eux trois), elle se rapprocha du garçon.
« Tu fumes trop, Tom » lui lança-t-elle dans un pâle sourire.
Elle s’installa à sa droite et Jay sur sa gauche, après qu’il l’ait débarrassée du verre qui lui était destiné. Isle fit de même puis tendit l’assiette vers eux pour qu’ils se servent.
« Ecrase-moi ça et mange quelques cookies plutôt. Il faut que tu te remplumes un peu. Pas vrai Jay ? »
Elle était évidemment mal placée pour critiquer la maigreur des autres, mais s’était toujours fait un point d’honneur à voir les autres apprécier la nourriture à sa place. Et puis c’était aussi la faute d’Aël avec qui elle devait constamment lutter pour des questions d’alimentation. Un peu moins que Ma ceci dit, puisque son meilleur ami ne savait rien lui refuser…

FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles ※ Baby & Isle + Jay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: Habitations-