AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 5 Nov - 22:42


(Rocket) Skylar Hallowell.
17 ans ; née le 21 mars à Topeka (Kansas); fugueuse professionnelle ; stranger.
“ I was always an unusual girl ”
J'ai l'impression d'être un cliché. Je me nomme Rocket Skylar Hallowell, j'ai dix-sept ans et je suis à Caswell depuis deux mois maintenant. Prise au piège dans un centre de repos où l'ennuie perpétuel règne. Le temps est long là-bas. Les secondes passent comme des heures, les minutes comme des jours, les jours comme des semaines. Que faire de cette surabondance de temps. Penser? À quoi? À qui? Je n'ai pas de passion véritable. Mes parents m'ont, tour à tour, laissés tomber. Si au moins j'avais des cours. Et dire que moi, qui déteste l'école, trouverais les matières enseignées moins ennuyantes. Je suis là, dans cette chambre, attendant l'heure du goûter avec impatience. J'aime bien ce qu'on sert ici, même si rien ne vaut un bon hamburger. Mais je fais pas ma difficile. Parce que j'ai de quoi manger jusqu'à ma faim, normalement. Je déteste avoir faim. Cette sensation de vide que l'on ressent, c'est la même que lorsqu'on réalise qu'on est seul au monde, livré à sois-même. Le psychologue de l'établissement me demande souvent les raisons premières qui me poussent à fuguer, à partir. Pour fuir l'ennuie, que je lui répond, du tact au tact. C'est long, vivre une vie qu'on ne désire pas, avec des gens qu'on n'apprécie pas vraiment. On ne mange jamais à notre faim. On se sent donc toujours vide. Belle métaphore, il me dit. Il faut croire que ce n'est pas asser, car il veut en savoir plus. Je finis toujours par lui dire que fuguer, c'est comme une longue quête durant laquelle j'essaie de trouver le restaurant parfait, celui qui, grâce à une seule et unique assiette, fera disparaître la faim. Non je ne suis pas accro à la nourriture. Le psy pense peut-être le contraire lorsqu'il note tout cela dans son carnet. Me prend-t-il pour une folle? Je n'en suis pas une. J'essaie juste d'exprimer ma pensée d'une façon moins vulgaire. Moins vulgaire qu'à l'habitude. L'air de rien, je sais être civilisée. Il me demande souvent pourquoi je suis si vulgaire, pourquoi je ne prend pas l'école au sérieux, pourquoi, pourquoi, pourquoi. Il me dit que je suis intelligente. Ah oui? Vraiment? Je le sais, ça. J'avais une facilité incroyable en classe, mais ce qu'on voyait était si facile, si ennuyeux, que ça me donnait envie de partir à la recherche de mon resto. Cette quête impossible. Je l'ai cherché un peu partout, dans les fêtes, chez les garçons, chez les filles, côté vodka, tequila, bières européennes, blondes, brunes, rousses, cigarettes, gitanes, cigarillos, weed, pilules en tout genre, au septième ciel, en enfer. Je ne l'ai jamais trouvé. Le docteur me dit toujours que je n'ai pas besoin de faire ma dure à cuir. Il ne sait pas de quoi il parle. Être intelligente, tendre, vulnérable. Ces choses ne servent à rien, sauf à nous rendre plus faible. J'ai toujours dis que je ne mentais pas à propos de ma vie. Ceci est un mensonge. Je me mens à moi-même comme aux autres. Et ça, le psy, il l'a deviné. C'est fort, un psy. l'air de rien. Force, vulgarité, coeur de pierre, ceci n'est qu'une carapace dure comme le roc pour m'éviter une souffrance perpétuelle. Mon père, est-il un menteur lui aussi? Le psy a essayé de me faire parler sur lui, rien n'y fait. De toute façon, je lui précise à chaque fois que je ne connais rien de mon géniteur, mis à part son nom. Je me souviens aussi d'une photo de lui, qui traînait dans les boîtes rassemblant les choses de ma mère après sa mort, mais j'avais six ans à l'époque. Maman. Tu m'as abandonnée, toi aussi. Es-tu partit, à ta façon, cherché ton restaurent? Tient, on ouvre la porte de ma chambre. C'est l'heure de manger. Super. Avec un peu de chance, aujourd'hui, je mangerais à ma fin. J'espère que les enfants mangeront en même temps que nous. J'aime les voir se régaler, eux aussi. Ça me donne de l'espoir pour eux. Et, pour un court moment, ils me donnent espoir en moi. Oui. J'aime les enfants.


Dans cette zone vous pouvez nous parler des goûts de votre personnage, faire des listes de mots qui pour vous l'évoque, soyez bref mais efficace !






→ Quel est votre sentiment vis-à-vis des habitants de Caswell et sur la ville en général ?
Bof, il n’y a pas grand-chose à dire sur eux, ils sont chiants. Caswell est une ville ennuyante, les habitants se préoccupant plus de la vie des autres que de leurs propres vies. C’est comme s’ils vivaient grâce aux ragots, à ces rumeurs stupides. Je me demande s’ils ont quelque chose de mieux à faire, mais, apparemment, non. Qu’est-ce que je fous ici, déjà? Je dois avouer que, malgré ce que je penser, je me suis beaucoup attachée à cet endroit, allez savoir pourquoi… Les paysages, ouais, ce doit être ça.

→ Que pensez-vous du conseil municipal et de son action ?
Le quoi? Le conseil municipal? Son action? De quoi tu me parles, là? Attends, répète un peu plus lentement? Non, bon, d'accord, j'arrête, je sais de quoi tu parles. Je n'ai juste aucun intérêt pour cela. Je m'en fou, moi, du conseil municipal. Qu'est-ce qu'il fait dans MA vie? Rien. Sauf s'il améliore ma qualité de vie au centre de repos, je veux bien leur donner une petite chance. Hm, quoi? Ils n'ont pas que ça à faire? Ah bon. Je n'ai pas que ça à faire, alors, de m'informer sur eux. Peut-être, un jour, quand je n'aurais rien à faire, je me déciderais à m'intéresser un peu plus à cette ville.

→ Que pensez-vous des récents évènements ? Croyez-vous en toutes ces rumeurs surnaturelles ?
Pour que je puisses croire un seul instant au surnaturel, il faudrait que j'en vive l'expérience. Malheureusement, rien d'anodin ne s'est encore produit, alors pour moi, ce n'est que supercherie. Par contre, une chose est sûre, cela fait peur aux enfants. Et je me dis que d'autres personnes ont probablement peur. Si c'est une blague, il serait peut-être temps d'en finir, non? Ces petits jeux, à la fin, commencent lentement à devenir ennuyants.

→ Avez-vous un secret vous concernant à nous révéler ?
J’ai un connard de père que je ne connais pas et une mère six pieds sous terre, sauf que c’est pas un secret. J’ai rien à cacher. Si quelqu’un veut savoir la vérité, il l’aura. Il n’y a pas grand-chose à dire sur moi et, de toute façon je ne suis pas le genre de fille qui ment pour enjoliver son existence et sa personne. Quand on me pose une question sur ma vie, je répond, brièvement, mais à l'habitude, les gens se ferment la gueule une fois informés. Et puis, ensuite, le reste de la ville est au courant. C'est comme ça, à Caswell. Habitants de merde.

→ Avez-vous été témoin dans la ville de choses que vous aimeriez dénoncer ?
Oui, j’ai été témoin de choses. Non, je ne dénoncerais pas. Je ne suis pas une balance, je ne fourre pas mon nez dans les affaires des autres. J’ai une vie, ils ont la leur, ils font ce qu’ils veulent, je fais de même. L’on peut donc cohabiter en toute harmonie, dans la mesure du possible où certains arrivent à se fermer la gueule. Qui a-t-il de si intéressant à savoir sur la vie des gens dont je ne connais même pas le nom? Perdre mon temps avec ça, c’est bien la dernière chose qui m’intéresse.

→ Vous êtes pris dans un cyclone. Des débris sont tombés sur la personne qui vous est la plus chère et sur un enfant que vous ne connaissez pas. Si vous la sauvez cette personne vivra avec un handicap terrible mais l’enfant mourra. Si vous sauvez l’enfant il sera indemne mais l’autre mourra. Vous ne pouvez en sauver qu’un, alors que faites-vous ?
L’enfant à coup sûr. Quoi, vous auriez préféré que je vous dise un truc du genre ‘’mes parents’’ ou ‘’ma meilleure amie’’, mais ça, je connais pas. Je suis seule avec moi-même, alors, tant qu’à faire quelque chose de bien dans ma vie, autant sauver quelqu’un qui risque, peut-être, d’avoir un meilleur avenir que moi. De toute façon, j’aime bien les enfants, alors, le choix aurait été facile, même si mes parents avaient été encore avec moi aujourd'hui. Entre mon père, ma mère ou l’enfant, y a pas à dire, je pars avec le gamin illico presto. Et une bonne action de faite, une!



“ tell the world I'm coming home ”
Je n’ai pas de père. Je n’ai plus de mère. Je n’ai pas vraiment d’amis, pas de meilleure amie avec qui parler garçons. Je suis seule dans un monde immense et je me sens si petite. Ça me terrifie. Je fouille dans mes poches de manteau et attrape de mes doigts la seule cigarette qui s’y trouve, cigarette qu’un vieillard m’a gentiment donné sur mon chemin après que je lui ai demandé, la sortant et la coinçant entre mes fines lèvres. Je cherche à nouveau dans mes petites poches, espérant y trouver un briquet que je ne trouve malheureusement pas. Je me souviens qu’on m’a confisqué le miens quand je suis entré au centre de repos. Bordel. Je fronce les sourcils et regarde autour de moi, me demandant s’il y aurait une âme charitable dans cette ville pourrit qui pourrait me prêter de quoi allumer cette cigarette. Il n’y a pas un chat, pourtant. Ouais. Faut croire que les gens d’ici n’aiment pas traîner au parc le soir. Lentement, j’enlève la cigarette d’entre mes lèvres et la garde dans mes mains, ne sachant que faire. J’observe les alentours, hume l’odeur saline qui embaume l’air de cette ville, me demande à quoi ressemble la plage, le port. J’aimerais observer les bateaux qui flottent sur l’eau calme, se bercent doucement au rythme des vagues, comme s’ils n’avaient aucun problème. Comme si leur vie était calme. J’aimerais bien avoir une vie calme, me laisser bercer par les vagues d’eau salée, lentement, sans avoir de soucis. Une nuit à dormir sur un voilier, voilà une chose qui serait plaisante. Malheureusement, je ne le ferais probablement jamais. Je n’aurais pas de voilier plus tard. Je fais la moue, me mordille la lèvre, arrachant une peau morte de celle-ci, la mâchouillant entre mes dents. Rien à faire. Je m’ennuie. La ville est ennuyante. Le centre est ennuyant. Qu’est-ce que j’étais venu faire ici? Je m’en souviens plus trop. Des fois, avec toute l’intelligence dont j’ai été doté –je me demande de qui je la retient, de ma mère, de mon père? Où ça a sauté une génération et je retiens de mes grands-parents?-, je me trouve idiote. Idiote d’être atterrit dans un trou inintéressant qu’est cet endroit. Je devais être sur un high. J’avais du sentir qu’ici, je trouverais mon restaurent. Ouais. Tu parles. Je ne l’ai pas trouvé. Tout ce que j’ai réussis à trouver, c’est un centre de repos où il y a des séniles et des gosses abandonnés, les pauvres. La vie est vraiment injuste. Pas que je me plaigne. Non. Je l’ai assez fait. Je suis triste pour ces enfants qui n’auront peut-être pas d’avenir. Qui, eux aussi, ne trouveront peut-être jamais leur restaurent. Je soupire, j’inhale l’air et remplit mes poumons.

J’entends des voix se rapprocher d’ici. Je me redresse. Avec un peu de chance, quelqu’un aura un briquet. Deux gars finissent finalement par apparaître sur le chemin. Ils ont l’air de fumeurs. Bingo. «Hey! Vous auriez pas un briquet?» Je m’adresse aux deux, on ne sait jamais. Je fronce les sourcils, les regarde. Ils me regardent. Je les regarde toujours. Je soutiens le regard d’un deux. J’arrête. Ils en ont pas, probablement. Je me lève du banc où je suis assise et passe devant eux, m’apprêtant à partir et retourner au centre de repos. L’un d’eux ouvre la bouche et parle à l’autre. J’entends tout ce qu’ils disent. Ils chuchotent pas, surtout. «Ces putains d’étrangers peuvent pas retourner d’où ils viennent?» Je me retourne pas, ça en vaut pas la peine. J’avance à petits pas, entendant toujours la conversation. «C’est pas elle, la fugueuse qu’on a placé au centre de barges?» Je m’arrête. Ça devient intéressant. «Si si, c’est elle. Parait que pour se payer le voyage jusqu’ici, elle a fait la pute en couchant avec des gars sur la route.» Je me retourne et les regarde. «Sérieux?» Qu’est-ce qu’il va inventer, l’autre? «Ouais. Et on dit même qu’en arrivant ici, elle était enceinte, mais elle a voulu avorter. Tueuse d’enfant.» Jamais j’oserais tuer un enfant. Jamais. Ces mecs, je les hais. J’en peux plus, je craque. «T’as un problème, espèce de pédé de merde?» Ils sursautent en entendent ma voix. Ils devaient pas se douter que j’entendrais. Trop tard. Je m’avance un peu et les dévisage toujours avec ce regard mauvais. Je continus dans ma lancée : «Quand tu connais rien d’une personne, tu fermes ta gueule et tu dis rien.» Il éclate de rire et il rétorque. «Pas besoin de te connaître pour savoir que ce que les gens racontent sur toi est vrai.» J’en peux plus, de ce blond hyper chiant. Je m’avance encore plus de lui, son pote me regarde, moins sur de lui. Ça va, il a comprit qu’il devait pas ouvrir sa gueule. Je pousse le blond baraqué et je suis surprise de le voir autant tanguer. Et bien, t’as juste l’air musclé, mais en fait, tu l’es moins que ce que je pensais. Je le pousse encore un peu plus et il recule de trois pas. «T’es folle putain, arrête!» Je suis pas folle. Je le pousse de toute mes forces et il tombe à la renverse sur le sol, dans un nuage de poussière de roche. Je le regarde de haut et tout ce que je trouve à faire, c’est lui cracher au visage. «Sale pétasse!» Il est trop choqué pour voir que je prends mes jambes à mon cou, empruntant le sentier que j’avais pris pour me rendre ici. Il est tard. Il est dix-neuf heures. Je devais être au centre à seize heures. Je vais être dans la merde. Je cours un peu plus vite et sort du parc, toujours à la course. J’ai peur qu’un des deux gars me suive en arrière. Je pourrais tourner la tête pour regarder, mais j’ai pas envie. J’ai pas le temps. Ils vont pas aimer me voir rentrer à cette heure. Je vais être punie. Fait chier.

Deux minutes plus tard, je me retrouve devant les marches du centre, essoufflée. Je passe une mains dans mes cheveux bruns et monte les escaliers de ciment lentement avant de pousser une des lourdes portes de l’entré. Je vois une dame d’âge mure piétiner le sol de son talon. Elle entend la porte se fermer et se tourne vers moi. Oups. C’est moi qu’elle attend. Je soupire alors qu’elle approche. Elle me gronde. Elle me dit que je ne suis pas responsable, qu’on ne va probablement pas me laisser sortir avant un bon bout de temps. J’hausse les épaules. Je lui dit que j’avais pas vu l’heure. Elle fait comme si elle y croyait, mais je sais bien que non. En guise de réponse, elle fouille les poches de mon manteau de cuir et y trouve la cigarette. Merde. Elle me la fout sous mon nez en me demandant qu’est-ce que sait. C’est une cigarette, idiote. Elle est pas marrante, dit donc. Elle aurait pu laisser passer, pour cette fois. Sauf que les gens d’ici sont pas sympa. Les gens sympa, ils sont rares. Bienvenue à Caswell.

→ koko.

Yo mes pâtés au saumon préférés, la majorité des gens me connaissent étant Moon (ou Moonshit). J’ai connu cette glory grâce à Blue-Ivy sur la cébé de MJ, gracias à cette personne saalut Évidemment, je trouve que le forum est merdique, c’est pour ça que je me suis inscrite, bien sur Rolling Eyes non, plus sérieusement, il est seksy. J’adore les pedobears et les sucettes à l’anis, j’espère donc me faire de bons amis ici pour avoir un maximum de gnutgnut gratuit (parce que j’aime pas dépenser pour ça). J’aime beaucoup ce smiley là > What a Face et je suis outrée de ne pas voir le cast au complet de TVD, non mais, vous avez pas honte? nop Sérieusement. J'vais ranger mon fromage, il est sur le comptoir depuis tout à l'heure et j'arrête pas d'en manger.





and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.


Dernière édition par R. Skylar Hallowell le Sam 19 Jan - 19:57, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 5 Nov - 22:42

+ uno saalut
au cas




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.


Dernière édition par R. Skylar Hallowell le Dim 11 Nov - 3:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 28/10/2012
mensonges : 6230
crédits : JUDAS.
âge : 36 ans.
adresse : Dock N°7. Appart 204.
humeur : Invincible.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Orgasme cosmique du grand gourou. Ok, just joking, aucun.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 5 Nov - 22:49

Ma fille :hiin:
Je t'attends de pied ferme What a Face

Fait honneur à ta génétique nop




THIS IS HALLOWEEN BITCHES
everybody hail to the pumpkin song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 5 Nov - 22:52

T'as trop hâte de me voir débarquer dans ta vie, like a rocket, avoue What a Face
Finalement, je porte bien mon premier nom perv

Honneur? Y a aucun honneur a préserver, yo nop




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/11/2012
mensonges : 2451
crédits : Croco ; signature episkey; gif Tumblr
âge : 26 years old.
adresse : 515, Northern Hills
humeur : Lunatique sur les bords

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Démocularisation cellulaire


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 5 Nov - 22:58

J'adore le prénom Rocket x)

Officiellement : Bienvenue woohoo Et amuses-toi bien ici What a Face



      We are unusual and tragic and alive
      Because such violent, wild love works like a fit, like a deadly noose, like an illness, and - as soon as you reach satisfaction - the scales fall at once and the opposite feeling appears: disgust and hatred, the wish to exterminate, to crush...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-velvet.forumactif.org/
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 5 Nov - 23:08

Bienvenue I love you
Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 0:10

Welcome à Caswell et fighting ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 0:15

Thanks les seksy boys! nuu




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/11/2012
mensonges : 621
crédits : Judasnana
âge : 26 ans


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 1:54

Bienvenue perv Bon courage pour ta fiche ! Amuse-toi bien chez nous What a Face



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 04/11/2012
mensonges : 338
âge : + dix-neuf ans
adresse : + downtown
humeur : + sous le choc


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 3:44

Moonybelle lit I love you



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 7:54

Bienvenue!! Bon courage pour ta fiche!:D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 03/11/2012
mensonges : 2697
crédits : ✛ lysergic acid.
multicomptes : ✛ charlie l. o.-b. & bartholomew i. s.
âge : ✛ 18 y.o.
adresse : ✛ northern hills
humeur : ✛ biatch all the way.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
Je sais tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 9:45

MOOOOOOOOOOOOOOOOOON lit
Bienvenue ma belle yeah


and it's breaking over me, now i am under, oh, never let me go, never.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 15:13

Dylan > Merci, tu sais que je vais bien m'amuser ici What a Face

Luxette Sucette ­> Luximimi, l'homme (femme What a Face) de ma vie lit yeah

Ezra > Merci beaucoup, Hayden bave

Blue-Ivy > ARRÊTE DE CHANGER TOUT LE TEMPS TON AVATAR, ça fait combien que tu passes, 10? nop
Je rigole, je t'aime, t'es belle et j'aime ton nom, je sais pas trop pourquoi hehe




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 03/11/2012
mensonges : 2697
crédits : ✛ lysergic acid.
multicomptes : ✛ charlie l. o.-b. & bartholomew i. s.
âge : ✛ 18 y.o.
adresse : ✛ northern hills
humeur : ✛ biatch all the way.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
Je sais tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 15:17

C'est un avatar aléatoire XDDD


and it's breaking over me, now i am under, oh, never let me go, never.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Mar 6 Nov - 15:25

Je le sais maintenant, je le sais, ne fais pas attention à ma fatigue, tu n'as rien lu de tout ça, tu pourras tout oublier What a Face
/me hypnotise Blue




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 01/11/2012
mensonges : 621
crédits : Judasnana
âge : 26 ans


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Dim 11 Nov - 14:14

J'attends l'avis de ton paternel pour te valider mais pour moi tout est bon ! I love you



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Dim 11 Nov - 14:39

Parfait, attendons l'avis du pôpa (:




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Dim 11 Nov - 15:14

Moony? mauve
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Dim 11 Nov - 15:16

non, trop pas nop
oui, c'est moi mauve




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Dim 11 Nov - 15:36

I'm your twins mauve et your bestah forevah mauve
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 05/11/2012
mensonges : 505
crédits : eylika. + tumblr
âge : dix-sept ans
adresse : centre de repos
humeur : vide

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Dim 11 Nov - 15:47

Yes, you are everything to me love2




and despite everything i'm still human but i think i'm dying here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 28/10/2012
mensonges : 6230
crédits : JUDAS.
âge : 36 ans.
adresse : Dock N°7. Appart 204.
humeur : Invincible.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Orgasme cosmique du grand gourou. Ok, just joking, aucun.


MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   Lun 12 Nov - 19:32

C'est parfait chouette ! Tu as parfaitement cerné le scenario, on sent bien les gènes de famille What a Face Tu vois fallait pas te mettre autant la pression Moonshit !<3 ma fiiiiillllle **
TU ES VALIDÉ(E) !
Encore une fois bienvenue à toi ! L'équipe administrative te souhaite de vivre une expérience des plus intéressantes sur le forum. Tu peux les contacter pour tout problèmes, pour une question, ou pour le plaisir, si tu as envie de les embêter. Aussi, tu peux voir sur le coté une barre de navigation; ce sont les points importants que tout nouveau membre doit effectuer. Sache que tout le forum t'es maintenant ouvert. Tu peux dès à présent poster ta fiche de liens, de téléphone, d'historiques et partir à la recherche d'un rp. Un administrateur t'ajoutera vite à ton groupe, ton rang te sera donné ainsi qu'une jolie couleur ! Au plaisir de te croiser sur le flood ou bien sur la chatbox !




THIS IS HALLOWEEN BITCHES
everybody hail to the pumpkin song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing   

Revenir en haut Aller en bas
 

SKYLAR † we'll drop her down like she's nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» drop sur les boss monsters
» diverses questions sur les drop ns et les mob de moonshines
» Drop 73-77
» Strayana Drop et EXP
» DROP DES NOUVEAUX DONJONS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: 
« Home Weird Home »
 :: Yearbook :: Validés
-