AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CASWELL - La vérité (A lire uniquement si vous le souhaitez, OBLIGATOIRE pour les membres du groupe KEEPERS certains de leur choix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

date d'arrivée : 22/05/2012
mensonges : 188


MessageSujet: CASWELL - La vérité (A lire uniquement si vous le souhaitez, OBLIGATOIRE pour les membres du groupe KEEPERS certains de leur choix)   Lun 29 Oct - 15:39


The truth

« are you sure you wanna know ? »




Avant propos :
Avant de vous révéler la vérité sur la ville, il me semble nécessaire d'aborder plusieurs points et justifications.

Tout d'abord certains d'entre-vous trouveront sûrement dommage que nous ayons laissé libre accès aux joueurs à ce qui constitue la partie immergée de l'iceberg et le mystère même du forum. Nous avons fait cela pour plusieurs raisons : la première vient de l'existence même du groupe Keepers, en effet comment gérer la possibilité d'un groupe au courant du passé de la région si à aucun endroit du forum elle est mentionnée ? Il faudrait alors envoyer des mp aux joueurs avant qu'ils ne commencent à rédiger leurs personnages et cela n'en finirait plus et n'aurait pas de sens. (Lorsqu'un joueur choisit un groupe, il faut qu'il sache à quoi s'attendre un minimum, pour éviter qu'il n'y ait un décalage entre ce qu'il imaginait et ce qu'il devra finalement faire.)

La seconde raison vient du fait que lorsque l'ont veut créer un forum de ce genre, bien souvent les joueurs perdent de l'intérêt pour l'intrigue si on ne leur donne pas un minimum de gros steak de révélations sous le nez. D'autres en revanche tiennent très bien au suspense et peuvent se passer de ce genre de topic.

Pour finir, j'ajouterais que l'existence de ce topic ne fige en rien le passé et la vérité de la ville. Ce n'est qu'une des causes principales de ce qu'elle est et des événements qui la secoue. Notamment vous n'apprendrez absolument pas d'où proviennent les infectés en lisant. Et oui, avoir un personnage Keeper et être un joueur au courant ne vous empêchera pas d'être encore (Et je l'espère) surprit par les révélations que nous vous concocteront. Faites-nous confiance et laissez-vous prendre par l'ambiance particulière que nous avons essayé de créer !

Ainsi donc, avant que vous ne commenciez votre lecture spoiler du second poste de ce topic, je tiens à rappeler que la lecture de la vérité N'EST EN AUCUN CAS OBLIGATOIRE EXCEPTEE POUR LES MEMBRES DU GROUPE KEEPERS. Vous pouvez choisir de rester ignorants comme vos personnages ou bien connaitre alors que votre tête blonde se lamente dans l'inconnu. A vous de voir comment vous voulez vous la jouer ! Réfléchissez-bien pour écarter le risque du regret !

Et surtout, amusez-vous !



Dernière édition par Caswell le Ven 2 Nov - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hmcming.forumactif.com
avatar

date d'arrivée : 22/05/2012
mensonges : 188


MessageSujet: Re: CASWELL - La vérité (A lire uniquement si vous le souhaitez, OBLIGATOIRE pour les membres du groupe KEEPERS certains de leur choix)   Mer 31 Oct - 10:20





CASWELL, 5 OCTOBRE 1995

« Il n’y a plus aucun espoir. »

C’est ce qu’a dit le médecin aujourd’hui. Il n’y a plus aucun espoir. Je suppose que c’était mérité. Peut-être même l’avons-nous tous mérité. La peste, le sida, le malaise de la société, la faillite, le nucléaire, les guerres de religions, les meurtriers et les bourreaux d’enfants. Peut-être bien que le moindre connard sur cette planète aura mérité de payer de sa personne la simple existence de l’humanité. Le simple fait d’être un crevard égoïste. Le simple fait d’être un monstre. Il n’y a plus aucun espoir a dit le docteur. Il avait cet air désolé impuissant de ceux à qui incombe la lourde tâche de vous annoncer que vos années de jeunesse décadente ont eu raison de votre foie. Cancer en phase terminale annonçait le papier. J’aurais pu ne pas y croire, prendre de grands airs en pestant que Caswell n’a même pas les moyens de se payer un oncologue compétent. Mais je ne l’ai pas fait. A vrai dire, il y a bien longtemps que je sais que ça finira mal pour moi. Que ça finira mal pour tout le monde dans cette petite bourgade pourrie. C’est une punition que nous avons tous mérité.

C'est toujours une histoire de mots sur un papier. Toujours une histoire de mots qui peuvent tout faire basculer.

Il y avait aussi quelque chose d'écrit sur le papier dans les mains de mon père ce jour-là. Quelque chose de bien pire que l'annonce d'une agonie dans d'atroces souffrances.

Il m’a toujours interdit de rentrer dans son bureau. A vrai dire cette pièce me faisait peur à l’époque. Comme si simplement y pénétrer allait changer quelque chose pour toujours. Mais cette fois-ci j’ai été téméraire. Sans doute est-ce le ballon qu’il m’avait confisqué injustement qui a été le moteur de cet acte ou étais-je simplement curieux. J’aurais dû m’abstenir. Vite faire marche arrière avant qu’il ne me prenne la main dans le sac. Mais au lieu des cris, il s’est simplement assit à son bureau et m’a regardé. Au bout d’un long silence, des mots que je n’oublierai jamais.

« Est-ce que tu crois en l’horreur mon fils ? Est-ce que tu crois au mal absolu ? »

Comme tous les enfants qui naissent à Caswell j’ai appris les grandes lignes de l’histoire de la ville. Sa fondation, sa résistance pendant les grandes guerres coloniales et ses années glorieuses. J’aimais ce patelin et ses habitants. J’ai joué sur le rivage de ses plages, descendu à vélo à toute allure la grande rue du centre-ville jusqu’au phare. Comme les autres enfants j’ai fait des grimaces aux touristes et aux étrangers en disant des gros mots. Comme les autres enfants je racontais des légendes inventées pour me faire peur sur des loups garous dans les bois et des morts enterrés sous le mémorial bizarre. J’étais loin d’imaginer que le monde de mon enfance que je chérissais tant, n’était qu’un tissu de mensonge.

Il n’y a aucune bénédiction ici à Caswell. Nos biens ne sont pas le fruit du dur labeur de nos ancêtres.

Nos pères ont commis l’irréparable.

Caswell, an 1887. La ville va au plus mal malgré les efforts du conseil municipal et des habitants. Plusieurs catastrophes ont rendu les lieux presque fantôme et la famine menace. Pourtant paradoxalement les étrangers affluent et viennent s’installer dans la cité agonisante pour y prospérer. Et ils sont bien les seuls. Les natifs n’ont jamais apprécié ce qui venait de l’extérieur et l’homicide accidentel d’un enfant du coin va mettre le feu aux poudres. La famille du meurtrier involontaire est enfermée dans une cellule et les habitants réunis pestent sur la place publique et réclament que jugement soit rendu. Le conseil se réunit pour une dernière délibération. Eux aussi n’avaient pas la cure du cancer.

Pourtant un homme étrange arriva en ville peu de temps après. Les habitants d’abord méfiants l’identifièrent comme quelqu’un de haut placé, peut-être même du gouvernement du comté et n’osèrent pas s’en prendre à lui. Il se présenta très vite aux membres du conseil avec la proposition d’aider à redresser la situation. Les dirigeants furent désagréables et renvoyèrent l’intriguant personnage. Dès le lendemain une violente tempête s’abattit sur Caswell et plongea les rues dans le chaos pendant trois jours. Les habitants terrifiés implorèrent dieu à la clémence mais lorsque la tempête cessa, la moitié des habitations étaient détruites.

Alors il ne resta plus de larmes et de plaintes ; elles étaient toutes épuisées. L’homme revint et cette fois les membres du conseil et les citoyens écoutèrent. On maudit sur les étrangers, on cria à la sorcellerie. Quoi d’autre qu’une force maléfique pouvait avoir déclenché ce déluge ?
L’homme écouta les habitants puis les fit taire d’un geste comme on arrête un chien d’une laisse. Il parla du mal, rejeta lui aussi la faute sur la sorcellerie. Dénonça les étrangers. Mais il connait la solution a-t-il dit. Rendez votre justice. Éradiquez le serpent qui vous ronge de votre propre épée. Habitants de Caswell, accueillez votre cure.

Et voici ce qu’il leur proposa.

« Versez-moi le sang d’un seul de vos enfants et Caswell connaitra alors une gloire inébranlable. »

Les civils furent horrifiés. On hurla, cracha, tenta de faire taire l’homme. Mais impérial il contre-proposa.

« Ou versez-moi le sang de tous ces étrangers et Caswell connaitra la gloire éphémère des maudits. »

Il est étrange de rêver de choses qui ont eu lieu il y a plus de deux siècles. Mais depuis ce jour dans le bureau de mon père, je n’ai cessé de voir dans mes cauchemars les ombres, entendre les hurlements et les pleurs d’enfants. Depuis l’instant où mes yeux cessèrent de lire et se posèrent sur mon père, plus rien de fut comme avant.

Je ne m’amusais plus à raconter des histoires d’épouvante. Je ne riais plus à me moquer des étrangers. J’ai grandis d’un coup, une grosse claque, deux siècles dans les jambes. Et j’ai commencé à entretenir mon futur cancer pour oublier.

Ils les ont capturés. Attachés comme les chasseurs pendent le gibier. Ils en ont trainés certains derrière les chevaux sur les chemins. Tous sans exception ils les ont rassemblés et amenés jusqu’aux falaises. En sorcières ligotées sur des bûchers, une par une ils ont brûlé les femmes et les fillettes, forçant les hommes à endurer la vision de leur calvaire. Puis ils ont mis le feu aux survivants, les regardants courir apeurés et se jeter dans le vide en proie aux flammes pour abréger leurs souffrances dans les eaux glacées.

Avant que les villageois ne réalisent ce qu’ils avaient fait, il était déjà trop tard.

Le pacte était déjà signé.

Plus jamais je ne me suis présenté à la fête de la commémoration de la ville. Plus jamais je n’ai tagué le mémorial sur la falaise. J’ai cherché à fuir Caswell mais y suis toujours revenu. Comme si je ne serais pas libre tant que je n’en aurais pas payé le prix.

Et aujourd’hui voilà que je vais mourir d’un cancer. Dans deux semaines, deux mois, deux ans, qui sait. J’écris ces mots parce qu’ils ont tout changé. J’écris ces mots parce qu’ils vont tout changer de nouveau. Comme ça l’a été pour moi, pour mon père et son père avant lui. Tel est le destin des grandes familles de Caswell. Tel est le péché de nos pères. Telle est notre malédiction, protéger la pire des vérités. Assumer le pire constat sur l’humanité. Sur cette ville.

Caswell va payer. Son déclin s’est déjà enclenché. Je serais mort avant de voir ça. Mais toi, tu auras pris ma place. Je serais toujours là quelque part. A Caswell on revient toujours, peut-être est-ce le cas même décédé.

Et toi mon fils, est-ce que tu crois au mal absolu ?

- Testament de Jack Carpenter







Dernière édition par Caswell le Mer 31 Oct - 22:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hmcming.forumactif.com
avatar

date d'arrivée : 22/05/2012
mensonges : 188


MessageSujet: Re: CASWELL - La vérité (A lire uniquement si vous le souhaitez, OBLIGATOIRE pour les membres du groupe KEEPERS certains de leur choix)   Mer 31 Oct - 22:17


Le parfait
keeper

« now spread your filthy wings »




Avant propos :

Bienvenue dans ce petit guide du parfait Keeper ! Comme vous le savez sans doute déjà le terme Keeper est un mot anglais voulant dire "gardien". De ce fait votre tâche première et de PROTÉGER la vérité et d'éviter qu'elle soit divulguée par tous les moyens possibles.

Qui sont-ils ?

Comme déjà expliqué, les keepers sont issus principalement des vieilles familles natives de Caswell qui perdurent depuis des générations. Généralement d'anciennes fortunes qui se sont donc bâties sur le sang, ils se sont passé leur sale héritage de père en fils et de mère en fille. L'âge d'apprentissage de la vérité varie en fonction des familles. Parfois on attend l'âge adulte et parfois on commence dès l'enfance.

Il est cependant essentiel de noter qu'en raison des mariages et alliances avec d'autres familles lambda, il existe aussi bon nombre de keepers qui sont issus de lignées moins "pures" dirons-nous dans lesquelles la transmission de la vérité est aussi devenue une coutume.

Et enfin troisième cas de figure, les keepers qui le sont devenus hors héritage. C'est à dire les citoyens qui ont appris la vérité de la bouche même des autres keepers. Ils sont cependant rare, les keepers "pur souche" étant très méfiants. Les gens qui ont eut le privilège (la bonne blague) d'être mis au parfum l'ont généralement été parce que les keepers en haut de la hiérarchie ont décidés qu'ils pouvaient être utiles.

La hiérarchie des keepers, parlons-en donc. Il n'en existe pas vraiment à proprement parler. N'oubliez pas que Caswell est une communauté très soudée et les familles ne se tirent normalement pas dans les pattes.(du moins pas officiellement !) De même qu'elles ne dénigrent pas forcément les familles lambda. Pour les étrangers en revanche, comme pour la plupart des citoyens de Caswell, c'est plus complexe. Alors si on doit parler de hiérarchie pour les keepers, pensez seulement que les plus influents sont tout bonnement les membres du conseil municipal.

Mais c'est quoi le conseil municipal ?

Le conseil municipal est tout bonnement le gouvernement de Caswell, le Maine ayant par endroits des villes encore quasi autonomes. Le conseil est formé de keepers pour les postes les plus importants mais il utilise aussi de simples hometown pour les tâches logistiques qui ne nécessitent pas l'évocation de la vérité. Il est majoritairement composé d'hommes sauf dans le cas ou l'unique héritier d'une famille est une fille. Fêtes de commémoration, événements sportifs, mise en garde d'un citoyen, ils s'occupent du bon fonctionnement de la ville et du bien-être des gens. Ils sont le noyau central de la communauté. Ils sont en général impartiaux mais beaucoup ont encore cette rancoeur ancestrale envers les étrangers.

Veuillez noter que si vous souhaitez occuper une fonction importante de la ville, allez faire un tour du côté de ce topic.

Mais alors si mon personnage d'un autre groupe apprend la vérité un jour, dois-je passer dans le groupe keepers ?

Non, les seuls keepers à proprement parlé sont ceux qui choisissent ce groupe dès le départ. C'est leur essence et fonction première. De même qu'un hometown reste un hometown même s'il apprend la vérité ou qu'un infected restera un infected et un stranger un stranger.

Comment les keepers ont-ils réagit à la vérité ?

Il y a deux cas de figure.
Soit ils ont été horrifiés et se sont remis en question sur la manière de fonctionner de la ville et les sarcasmes envers les touristes.

Soit malgré l'horreur de la vérité ils n'ont pas changés et sont restés hostiles. Certains d'entre eux peuvent même avoir donné raison à leurs ancêtres.

Il peut y avoir des gens indifférents, mais ça doit être très rare.

Que font-ils ?

Ils gardent la vérité tout simplement en la protégeant par tous les moyens et en écartant toutes les menaces à l'équilibre. Ils traquent donc les infectés si ceux-ci se manifestent et les gardent à l'oeil. Ils peuvent parfois être extrêmes dans leurs méthodes.

Et en rp ?

Et bien le fait d'être un keepers ne change pas énormément de choses. Vous êtes régis comme tous le monde par les règles de courtoisie, à savoir n'allez pas sauter sur le premier infecté pour lui faire la misère. Soyez méthodique et un parfait gardien !

Quelques recommandations :

ATTENTION ! Veuillez prendre note une bonne fois pour toute de ce qui suit !
Vous avez la responsabilité d'entretenir ou de détruire le mystère du forum pour les autres joueurs qui n'ont pas forcément voulut lire cette annexe. VEUILLEZ DONC RESPECTER CELA en évitant de faire des allusions à tout bout de champ à la vérité, que ce soit dans le flood, la chatbox, vos fiches de présentation ou encore dans vos rps. Pour ce dernier cas de figure bien entendu c'est moins grave parce que ça fait partit du jeu. Mais par pitié évitez les monologues intérieur de vos personnages sur "Bouh c'est vilain ils ont cramé des gens" qui tuent le suspense et ne sont même pas plausibles. Un keepers ne pense pas H24 à ce secret. Il le protège certes mais il ne vas pas réflexionner dessus à chaque réponse rp. La devise est donc évitez d'en parler dans la mesure du possible. L'impact du suspense n'en sera que plus grand ! Nous avons choisis de vous faire confiance alors honorez cette confiance !

Allez, Keepers ! Que la force de Caswell soit avec vous !

Et attention, si ça se passe mal on vous brûle par le slip et on vous jette du haut de la falaise. Capiche ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hmcming.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CASWELL - La vérité (A lire uniquement si vous le souhaitez, OBLIGATOIRE pour les membres du groupe KEEPERS certains de leur choix)   

Revenir en haut Aller en bas
 

CASWELL - La vérité (A lire uniquement si vous le souhaitez, OBLIGATOIRE pour les membres du groupe KEEPERS certains de leur choix)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» IMPÉRATIF DE LIRE ce règlement avant toute transaction
» Aimez vous lire ?
» Comment avouer une vérité pareille?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: Annexes-