AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I give you what you want, but nothing is for free [Bonnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

date d'arrivée : 23/06/2013
mensonges : 131
crédits : moi-même & tumblr
multicomptes : nope
âge : 27 ans
humeur : Go fuck yourself


MessageSujet: I give you what you want, but nothing is for free [Bonnie]   Lun 4 Nov - 1:50


I give you what you want but nothing is for free



Il devait être au moins quatorze heures du matin quand Shay leva la tête de son oreiller. Sa chambre était plongée dans la pénombre, la seule source de lumière provenant de l'entrebâillement de la porte. Ce qui signifiait donc que la porte était ouverte. Fière de la perspicacité de sa déduction, la jeune femme s'accorda le droit de replonger la tête dans l'épais coussin. La nuit dernière l'avait laissée dans un état déplorable, dû à une douzaine de bières et deux jeunes femmes -en tout cas, les deux dont elle se souvenait. Son mal de tête post-cuite était aggravé par le manque d'héroïne, dont les sensations caractéristiques commençaient déjà à se faire ressentir. Il lui en fallait toujours plus. Emergeant peu à peu du coton d'un sommeil peu réparateur, elle commença à percevoir différentes sensations: ses autres sens se réveillaient un à un. Elle avait froid, et pour cause: elle réalisa qu'elle ne portait que ses sous-vêtements et était allongée par dessus la couverture. Ce qui lui semblait être un vacarme assourdissant, retentissait dans tout le pavillon: la sonnette aiguë de la porte, les aboiements grave de son rottweiler, sa tante qui criait de mettre ce monstre dehors, son oncle qui ronchonnait et, quelques instants plus tard, sa cousine sur le pas de la porte. "C'est pour toi, Sharon. Une certaine Bonnie. Tu devrais te dépêcher de t'habiller, je lui ai dit de monter te voir." Shay ouvrit les yeux avec difficulté, se massa le front, et s'exclama: "Je m'appelle Shay, bordel, pas Sharon!" Sa jeune cousine eut un rictus avant de tourner les talons sans plus de protestation. Peu importait. L'esprit encore embrumé, la punk ne réalisa pas immédiatement ce que la visite de Bonnie pouvait signifier, jusqu'à l'instant où cela lui apparut comme la Sainte Vierge. Merde, l'argent de mon dernier shoot. La merde, Shay était en plein dedans. Elle n'avait pas encore réuni la somme qu'elle devait à Bonnie pour sa dernière dose d'héroïne, et qu'elle se pointe chez le tonton et la tata ne pouvait signifier qu'une chose, elle venait réclamer son dû. Une idée germa alors dans son esprit peu fameux pour son intelligence: détourner l'attention de la rousse incendiaire qui risquait de la faire flamber au sens propre du terme. Avec hâte, Shay glissa dans ses sous-vêtements l'essentiel de ses économies. Si Bonnie les voulait, elle n'aurait qu'à venir les chercher, et avec un peu de chance elle ne remarquerait pas (pas tout de suite, du moins) que le compte n'y était pas. Par dessus, la jeune femme enfila un jean aux genoux largement déchirés, un t-shirt tellement court et tellement troué que l'inscription "fuck off or fuck me" était presque illisible. Elle prit tout de même la peine de fixer à son jean une paire de bretelles à damier, mais négligea de fixer sa crête à la verticale: elle n'en avait pas le temps, si bien que ses cheveux retombaient lamentablement sur ses tempes rasées. Un coup d'oeil dans le miroir crasseux lui apprit que son maquillage de la veille -noir sur les yeux, rouge sur les lèvres- ne s'était pas complètement effacé. Elle avait exactement l'air de ce qu'elle était: une toxico anarchiste avec la gueule de bois. Elle aurait presque prié pour que son inquiétude quand à la raison de la visite de sa dealeuse ne puisse se lire dans ses yeux, il y était trop tard pour y penser. Déjà, la porte de sa chambre s'ouvrait sur Bonnie. Dans l'urgence, Shay lui servit son fameux sourire en coin, celui qui les avait toutes faites craquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I give you what you want, but nothing is for free [Bonnie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.
» [Event & Libre] Give me liberty, or give me death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: Habitations-