AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bastien T. Norton

date d'arrivée : 01/10/2013
mensonges : 76
crédits : Shiya
âge : 25
adresse : Hôtel le plus miteux du coin
humeur : Perplexe

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 21:36


→ Bastien (Timothée)Norton
25 ans; né(e) le 28/09 à La Nouvelle-Orléans (Louisiane); Sans emploi pour l'instant/enchaine les petits boulots ; Strangers

“ Been trying hard not to get into trouble but I’ve got a war in my mind ”

Parler de moi ? Je déteste ça. Ce n’est pas que j’ai honte de… Enfin, disons que je n’ai pas grand-chose à raconter. Je suis qu’un mec paumé comme tant  d’autres. Je ne sais pas pourquoi je me lève le matin et je veille carrément à éviter la question sinon je suis sûr de choper la migraine. Je remets souvent tout en question sans pour autant m’obstiner à trouver des réponses. Je suis du genre à plus fuir ce qui me dérange qu’à le combattre. Mon existence se résume à une fuite d’ailleurs. L’attachement et la stabilité me font réellement flipper à tout point de vue. Tout ce qui est mouvement est hors d’atteinte après tout.  Je suis un peu cet abruti qu’on croise et qu’on prend à tort pour quelqu’un de téméraire. Bien au contraire, je suis prudent. La plupart de mes décisions hâtives ont été menées sous la contrainte et à cause de mon manque d’alternatives. Je suis du genre à tout réfléchir, à tout évaluer et à me prendre la tête pour des détails. Je suis une véritable contradiction et toujours en lutte avec mon propre esprit. Je reste en dehors de tout ce qui ne me concerne pas. J’aime ma solitude, la tranquillité et à n’avoir de compte à rendre à personne. Bref, je pourchasse la liberté en ayant la réalité collée aux talons.








→ Quel est votre sentiment vis-à-vis des habitants de Caswell et sur la ville en général ? [size=11](Strangers uniquement.)
Je sais que j’ai tendance parfois à être un peu paranoïaque alors je me laisse le bénéfice du doute. Mais très honnêtement, je n’ai pas la sensation d’être le bienvenu ici et dire ça est un véritable euphémisme. Les regards sont plutôt éloquents par ici, j’ai bien senti la méfiance générale. Le fait que la ville soit aussi reculée, a forcé – je suppose, les habitants à se replier sur eux-mêmes. Puis, faut bien avouer qu’un pauvre mec débarquant de nulle part en traînant sa moto comme un idiot derrière lui avec peu de fric dans les poches, ça peut laisser perplexe. Je tente de me fondre dans le paysage un maximum mais j’ai l’impression que plus j’essaie de m’effacer, plus ils deviennent suspicieux à mon égard. J’ai besoin d’un job et d’un peu d’argent pour pouvoir repartir, ils vont donc devoir me supporter encore un peu.

→ Que pensez-vous du conseil municipal et de son action ? (Tous sauf Keepers)
Honnêtement, je n’arrive pas à me faire un réel jugement. Leur autorité me dépasse complétement et j’ai bien compris que moins je les approchais, mieux je pourrais me porter. Ils ont l’air d’avoir une position dominante au sein de cette communauté et j’ai appris qu’il faut toujours être très prudent avec une autorité peu importe laquelle, surtout si elle est soutenue par une ville entière. Je fais profil bas les concernant et je pose le moins de questions possibles bien que tout ça m’intrigue malgré moi.

→ Que pensez-vous des récents événements ? Croyez-vous en toutes ces rumeurs surnaturelles ?
Je suis du genre à ne croire que ce que je vois. Alors pour moi, tout ce qui se murmure ou chuchote, ce ne sont que des réalités déformées ou romancées. Et si ? En effet, et si… Je préfère ne pas y penser. Je n’ai jamais voulu croire aux histoires de fantôme qu’on raconte pour se faire peur la nuit tombée, ce n’est pas maintenant que ça va commencer. Tant que je n’ai aucune preuve, pour moi, tout ça n’est qu’un subterfuge pour attirer – ou éloigner ?, les touristes.

→ Avez-vous un secret vous concernant à nous révéler ?
Est-ce que vous considérez que ma façon de planquer insidieusement mon fric entre mes chaussettes comme un secret ? Je pourrai aussi vous dire que quand je démens mon attachement pour la musique country, je ne suis pas tout à fait honnête ? Le seul scoop me concernant, c’est qu’à me voir on ne peut pas se douter que je viens d’une famille fortunée et que j’ai eu une éducation plutôt privilégiée. On s’en fout ? Complètement. Désolé de rien n’avoir de juteux à vous mettre sous la dent.

→ Avez-vous été témoin dans la ville de choses que vous aimeriez dénoncer ?
A part le mauvais goût et la déco souvent douteuses, non m’sieur. Je ne suis pas là depuis bien longtemps alors bon. Peut-être que ça viendra, peut-être pas. Quand bien même, je suis pas un rapporteur. Chacun a ses problèmes. Bon ok, si ça menace la vie de quelqu’un peut-être que je me mêlerais de ce qui ne me regarde absolument pas mais sinon… C’est quoi déjà la question ?

→ Vous êtes pris dans un cyclone. Des débris sont tombés sur la personne qui vous est la plus chère et sur un enfant que vous ne connaissez pas. Si vous la sauvez cette personne vivra avec un handicap terrible mais l’enfant mourra. Si vous sauvez l’enfant il sera indemne mais l’autre mourra. Vous ne pouvez en sauver qu’un, alors que faites-vous ? Je pense que je préférerais me suicider plutôt que de devoir faire un choix pareil. Lâche, moi? Si peu. Je ne suis pas émotionnellement préparé à faire des choix aussi dingues, encore moins à froid comme ça.


“ tell the world I'm coming home ”

<< On n’a qu’une seule famille, mon petit Bastien.>> Depuis que je suis môme, on me répète toujours cette phrase comme une jolie litanie, comme si ça justifiait tout et comme si ça allait changer quoi que ce soit. On n’a qu’une seule famille. C’est vrai et on ne l’a choisi malheureusement pas. Vous allez me penser enfant battu, martyrisé aux séquelles multiples. Rangez vos mouchoirs ou votre fausse pitié. Parce qu’en fait, on est bien loin du compte. De quoi je me plains ? Le fric et l’arrogance sont un mauvais duo – c’est avec cette jolie paire que j’ai décidé de vous présenter mon père et ma mère. Lui est parti de presque rien et il a construit ce qu’il juge être tout. Elle, elle pense que tout s’achète- les gens, le bonheur et l’avenir. J’exagère ? C’est possible, voir même fort probable, l’amertume a ce genre de pouvoir. J’ai grandi dans le luxe et on s’est chargé de me bourrer le crâne à coup d’idées préconçues. Jusqu’à mes onze ans, j’ai gobé, la bouche en cœur, leur conception du Monde. Mais heureusement pour moi, entre mon géniteur, de plus en plus absent, et ma génitrice, de plus en plus occupée, mon oncle s’est chargé de me réceptionner aux sorties d’école et de me garder assez souvent quand ils étaient en déplacement ou simplement invités à des réceptions. Quand j’étais gamin, je ne comprenais pas pourquoi il s’obstinait à me faire sortir dans des endroits destinés selon mes parents à la classe inférieure – à prononcer en claquant outrageusement la langue. Le fait est qu’il voulait me tirer des fantasmes dans lesquels je croyais vivre. Il m’a fait regarder la réalité en face et me forçait sans cesse à remettre en question tout ce que je croyais acquis jusque-là. A l’adolescence, mon regard sur la vie avait complètement évolué grâce à lui. Un fossé, de plus en plus profond, s’est creusé entre moi et mes parents. Je me suis mis à les observer de loin, à les analyser et à réaliser. Leur mépris pour l’être humain et leur affection pour l’argent ont fini par me dégouter tout simplement. Je me sentais de plus en plus proche de celui qui m’avait finalement éduqué et de plus en plus aux antipodes de ceux qui m’avaient pourtant engendrés. A l’aube de mes dix-sept ans, pour une cause qui m’échappe encore à l’heure actuelle, mon oncle et mes parents sont entrés violemment en conflit. Ce dernier a coupé les ponts avec nous à la suite et mes géniteurs m’ont interdit de le revoir – ce que bien entendu, je ne respectais pas. Mon oncle insistait pour que j’arrête de leur désobéir et de filer en douce pour pouvoir le voir. J’ai fini par céder à cette demande en me jugeant être devenu un poids pour celui qui n’était finalement que le frère de mon père.

De mes dix-sept ans à mes vingt ans, j’ai tout fait pour pourrir l’existence soi-disant parfaite de  mes parents qui se faisaient de plus en plus oppressants et exigeants avec moi. Ils me dessinaient un chemin que je ne voulais pas emprunter – reprendre les affaires, assurer la pérennité de l’entreprise familiale. Je vivais dans un véritable cliché. Alors je me suis mis à les contredire, à les narguer, à les provoquer et à devenir un parfait abruti. On peut appeler ça une crise d’adolescence à retardement. Je dépensais leur argent de façon grotesque, trainais avec des gens qu’ils n’appréciaient pas, sortais avec des filles peu fréquentables à leurs yeux. Je surenchérissais mes propres conneries et allais toujours trop, très loin jusqu’à commettre plusieurs vols à l’étalage qui me valut une nuit en prison avant que papa et son fric m’en fasse sortir. Ce que je voulais prouver ? Que je n’étais pas comme eux. A vingt ans, je me suis stabilisé avec quelqu’un qu’ils approuvaient, répondant à une partie de leurs attentes. Une jolie rouquine du coin qui s’est bien foutu de moi au final- une véritable croqueuse de diamants. J’ai mis plus d’un an et demi avant de m’en apercevoir et une fois que je l’ai viré de ma vie après l’avoir trouvé dans les bras d’un autre, les disputes ont repris de plus belle avec ma famille. J’ai compris qu’ils ne me lâcheraient pas. Alors un matin, les mots allant plus loin que la pensée, ils m’ont posé un ultimatum. Tu restes et tu deviens ce qu’on attend de toi ou tu t’en vas pour de bon. Au lieu d’apaiser la situation, j’ai fait mon sac et je suis parti. J’ai tenté de contacter mon oncle mais il avait disparu des écrans radars sans que je comprenne pourquoi ou comment. J’ai alors tracé ma propre route.

Passer de plein aux as à fauché comme les blés fut une épreuve de taille mais c’est sans doutes, mes premières années d’errance qui ont été les plus gratifiantes. Je possédais encore ma naïveté et mon idéalisme ridicule. Je pensais pouvoir changer le Monde à moi tout seul. Comme pour faire bonne mesure avec tout ce que mes parents étaient, je voulais aider les autres, les sortir de leur misère. Sauf que c’est mignon d’avoir des principes, ça ne remplit pas l’estomac. J’ai fait beaucoup de bénévolat et voulus aider les gens dans le besoin en vivant sur mes économies un maximum. Je bouge sans arrêt, l’idée d’être sans attaches me plait. Je me sens enfin libre loin des contraintes imposées par ma famille, de leurs déceptions à répétition et de tout leur Univers fait d’apparences. Néanmoins, j’ai dû commencer à enchaîner des petits boulots pour pouvoir vivre. Quatre mois par ci, trois mois par-là, que des jobs temporaires, basiques qui me permettent juste de me trouver un toit provisoire et de me nourrir.  Je n’ai pas fait d’études au-delà du bac – ce qui limite mes choix en matière de carrière, mais grâce à mon oncle – serrurier de son état, j’ai toujours été particulièrement doué pour le crochetage. Dans l’absolu, ce talent ne me sert pratiquement à rien si on fait exception de cette fois, où j’ai été engagé par une compagnie de sécurité. Autant être honnête, je n’ai aucun but. J’évolue d’un point à un autre sans savoir réellement ce que j’attends de la vie. Et encore, mes déplacements se font de moins en moins fréquents parce que je n’ai plus les moyens de payer l’essence pour ma moto - sans compter les réparations à effectuer pour cause d’usure.

Jusqu’au jour où, à court d’argent et d’essence, j’atterris à Caswell. J’ai à peine mis un pied dans la ville que je peux sentir leur désapprobation quant à mon arrivée.  L’ambiance est parlante et d’instinct, je me fais tout petit. Je sais me montrer très discret et c’est ce que je tente de faire. Je suis là parce que j’ai été forcé et entend juste bosser quelques temps pour mieux filer vers ma prochaine destination.  Les rumeurs qui circulent, sont flippantes dans le coin mais je ne m’en formalise pas pour le moment. Leur manière de fonctionner est aussi inquiétante que ce qu’il se murmure. La criminalité ici est plutôt aberrante compte tenu de la solidarité et de la tranquillité que cette ville aurait dû selon moi dégager. Je laisse couler et me focalise sur mon prochain objectif. Ceci n’est de toute manière que temporaire comme d’habitude, pas vrai ?


→ Flow.

Moi c'est Flow - ou Brownies pour les intimes. Cela fait plusieurs mois que je lorgne sur HC que j'ai connu via PRD en farfouillant dans les listes de forum. Je n'ai pas trouvé ce que je cherchais dans les scénarios et n'ayant pas l'habitude de créer des personnages inventés, j'ai hésité longuement à tenter l'aventure. Et puis finalement, je n'ai pas pu résister. Et donc me voici sqeee 



Dernière édition par Bastien T. Norton le Jeu 3 Oct - 21:13, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko Jensen

date d'arrivée : 03/08/2013
mensonges : 277
crédits : Elix
âge : 25 ans
adresse : Chez Trent.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 21:38

Déjà, t'as pris Gaspard. Donc, je t'aime d'amour.
Je lirai ta fiche attentivement, bienvenue & bonne écriture ♥


This is Halloween, everybody make a scene. Trick-or-Treat till the neighbor's gonna die of fright.I am the one hiding under your bed. Teeth ground sharp & eyes glowing red.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H. Carter Wuornos

date d'arrivée : 05/08/2013
mensonges : 251
crédits : Sign @silverlungs
multicomptes : Holy Irene
âge : 22
adresse : Docks
humeur : Fucking tired

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Oneirokinesis


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 21:40

Bienvenue parmi nous, crois moi t'a bien fait de sauté le pas ! ohyeah 
Bon courage pour la rédaction de ta fiche et au passage excellent choix d'avatar hehe 


Survive a horror movie.

Number one: you can never have sex.
Number two: you can never drink or do drugs.
Number three: never, ever, ever under any circumstances say, "I'll be right back." Because you won't be back.
So we're probably all gonna die. Bye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isle E. Deschain

date d'arrivée : 01/05/2013
mensonges : 556
multicomptes : gunter fuck you ; tyler would like to try
âge : 21 ans
humeur : apeurée

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: thermodynamique (capacité à absorber la chaleur au détriment de l'environnement)


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 21:44

Bienvenue dans le coin Flow ! Bonne chance avec ta fiche, c'est cool que t'ai cédé et t'inquiète, on te dégotera des liens sans souci, t'auras l'impression d'avoir un scénario ! What a Face
J'pense que Kimi va déjà se faire un plaisir de te sauter dessus lol


Et moi l'étrange paumée fiancée à l'enténèbrement

Qui n'a connu douleur immense, n'aura qu'un aperçu du temps ; l'aiguille lente qu'il neige ou vente. Qui n'a perdu ne sait la peine ; ni Dieu, ni haine, s'en fout. Et moi pourquoi j'existe quand l'autre dit "je meurs" ? Pourquoi plus rien n'agite ton coeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien T. Norton

date d'arrivée : 01/10/2013
mensonges : 76
crédits : Shiya
âge : 25
adresse : Hôtel le plus miteux du coin
humeur : Perplexe

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 21:54

Merci à vous trois pour cet accueil  
J'ai la pression pour cette petite fiche maintenant!
Je vais tenter d'honorer dignement M. Ulliel gnii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shirley Anderson

date d'arrivée : 06/06/2013
mensonges : 780
crédits : Silverwing ◊ Dnwinchester
âge : 30 ans
adresse : City Center

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: //


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 22:04

J'ai lu trop vite le "Bastien (Timothée)Norton" et ça m'a donné "Bastien Tim Hortons", je me suis dit trop cool *bbaaff* C't'un genre de Starbuck au Québec xD

Bienvenue sur le forum rahhh 
Bonne continuation pour ta fiche super 



« Le problème avec
les mensonges, était qu'il fallait
ensuite les multiplier. »

◊  Blaze ◊ Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hmcming.com/t885-shirley-tiens-c-est-poussiereux-chez
InvitéAnonymous
Invité



MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 22:49

Bienvenue à toi ! mexico  Je te souhaite une excellente rédaction de fiche et hâte de te lire
Revenir en haut Aller en bas
Bastien T. Norton

date d'arrivée : 01/10/2013
mensonges : 76
crédits : Shiya
âge : 25
adresse : Hôtel le plus miteux du coin
humeur : Perplexe

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mar 1 Oct - 23:17

Merci à vous deux brill 
Ah bon? ^^ Tu m'as appris quelque chose là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéAnonymous
Invité



MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mer 2 Oct - 12:34

Shirley Anderson a écrit:
J'ai lu trop vite le "Bastien (Timothée)Norton" et ça m'a donné "Bastien Tim Hortons", je me suis dit trop cool *bbaaff* C't'un genre de Starbuck au Québec xD  
Les Timbits !!! fuckyeah 
Vive le Canada !! hat 
(ok j'arrête de flooder et je sors lol)
Revenir en haut Aller en bas
Love C. Fillmore

date d'arrivée : 18/11/2012
mensonges : 612
crédits : P&H
âge : 18 ans
adresse : Northern Hills
humeur : Ca ira mieux avec une arme entre les doigts.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
Je sais tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mer 2 Oct - 14:21

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche !!

( Eh oui, t'inquiète pas pour tes liens et un conseil, commence déjà à en chercher What a Face )



KEEPER
Traduction : Aaaa[...]aaah !!
Une MOUCHE !!! TOOUS AUX ABRIS !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rdtosalvation.forumgratuit.org
Asher Weir

date d'arrivée : 28/10/2012
mensonges : 6230
crédits : JUDAS.
âge : 36 ans.
adresse : Dock N°7. Appart 204.
humeur : Invincible.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Orgasme cosmique du grand gourou. Ok, just joking, aucun.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mer 2 Oct - 16:32

Bienvenue sur HC I love you
Ulliel hehe
Bon courage pour ta fiche !




THIS IS HALLOWEEN BITCHES
everybody hail to the pumpkin song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clyde L. Cromwell

date d'arrivée : 12/07/2013
mensonges : 63
crédits : neo.
multicomptes : aucun.
âge : vingt-six ans.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mer 2 Oct - 19:48

Huhu un joli môsieur par ici saalut 

Bienvenue par ici & bonne chance pour la suite de ta fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan E. TempleSmith

date d'arrivée : 01/11/2012
mensonges : 2451
crédits : Croco ; signature episkey; gif Tumblr
âge : 26 years old.
adresse : 515, Northern Hills
humeur : Lunatique sur les bords

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Démocularisation cellulaire


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mer 2 Oct - 20:25

Bienvenue belle bouille. What a Face 



      We are unusual and tragic and alive
      Because such violent, wild love works like a fit, like a deadly noose, like an illness, and - as soon as you reach satisfaction - the scales fall at once and the opposite feeling appears: disgust and hatred, the wish to exterminate, to crush...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-velvet.forumactif.org/
Bastien T. Norton

date d'arrivée : 01/10/2013
mensonges : 76
crédits : Shiya
âge : 25
adresse : Hôtel le plus miteux du coin
humeur : Perplexe

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Mer 2 Oct - 21:43

Merci à vous tous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Rosenwood

date d'arrivée : 01/11/2012
mensonges : 621
crédits : Judasnana
âge : 26 ans


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Jeu 3 Oct - 20:57

Bienvenue I love you J'ai beaucoup aimé ta fiche, tu as une très jolie plume. Hop, validée !

TU ES VALIDÉ(E) !
Encore une fois bienvenue à toi ! L'équipe administrative te souhaite de vivre une expérience des plus intéressantes sur le forum. Tu peux les contacter pour tout problèmes, pour une question, ou pour le plaisir, si tu as envie de les embêter. Aussi, tu peux voir sur le coté une barre de navigation; ce sont les points importants que tout nouveau membre doit effectuer. Sache que tout le forum t'es maintenant ouvert. Tu peux dès à présent poster ta fiche de liens, de téléphone, d'historiques et partir à la recherche d'un rp. Un administrateur t'ajoutera vite à ton groupe, ton rang te sera donné ainsi qu'une jolie couleur ! Au plaisir de te croiser sur le flood ou bien sur la chatbox !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien T. Norton

date d'arrivée : 01/10/2013
mensonges : 76
crédits : Shiya
âge : 25
adresse : Hôtel le plus miteux du coin
humeur : Perplexe

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Jeu 3 Oct - 21:03

Merci beaucoup brill  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam T. Rosenbloom

date d'arrivée : 24/02/2013
mensonges : 252
crédits : ❖ avatar (c) psychozee ; signature (c) tumblr + code by me + watchmen (quote) + feeling good (muse)..
multicomptes : ❖ none.
âge : ❖ thirty-two y.o.
adresse : ❖ northern hills.
humeur : ❖ énergique mais sombre.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Ven 4 Oct - 22:07

C'est trop drôle, sur un autre de mes forums y aussi un Ulliel dont le prénom c'est Bastien Arrow Bwef, ça m'a fait rire sur le coup What a Face
J'arrive un peu tard, mais la bienvenue par ici, sexy dude. brill Gaspard est juste greklzjg bave Et bon jeu par ici. perv I love you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien T. Norton

date d'arrivée : 01/10/2013
mensonges : 76
crédits : Shiya
âge : 25
adresse : Hôtel le plus miteux du coin
humeur : Perplexe

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   Sam 5 Oct - 12:52

Ah bon? Drôle j'avoue ! Il a une tête de Bastien peut-être? ( ou pas ) '-'
Merci à toi ! Mieux vaut tard que jamais ^^ & t'es pas mal non plus héhé hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bastien T. Norton - Leave the past, find nowhere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» SANBLE KELLY BASTIEN MOURI
» Bastien de Louhans
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: 
« Home Weird Home »
 :: Yearbook :: Validés
-