AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma sœur, cette Bitch. ~Blue-Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

date d'arrivée : 22/07/2013
mensonges : 75
crédits : Jimiliminibob
âge : 23 ans
adresse : Northern Hills
humeur : Sous contrôle


MessageSujet: Ma sœur, cette Bitch. ~Blue-Ivy    Ven 20 Sep - 19:23

Mes yeux parcouraient le contrat de long en large tout en cherchant la moindre faille, la moindre clause qui aurait pu le rendre désavantageux pour l’entreprise ou au contraire qui aurait pu jouer en notre faveur. L’équipe juridique m’avait assurée qu’il se chargeait de tout mais je ne pouvais pas m’empêcher de tout repasser, encore une fois. Prudence excessive. Je ne pouvais laisser aucun détail au hasard dans cette affaire, trop de choses en dépendaient. Le téléphone sonna.
Allo ?
Pas de réponse, j’attendis une vingtaine de secondes le combiné contre mon oreille et les lèvres resserrées. Puis, je raccrochais. Ces coups de fil mystérieux s’étaient multipliés ces derniers temps sans que je ne m’en inquiète pour autant. Il s’agissait certainement d’une stupide plaisanterie qui ne durerait pas. Je passais une main dans mes cheveux et laissais aller mon dos dans le fauteuil avant de me replonger dans la lecture de l’arrangement.

A peine avais-je retrouvé le fil du texte que le choc de la porte d’entrée contre son cadre en chêne perturba une nouvelle fois mon attention.
Blue !
Combien de fois lui avais-je répéter de ménager cette porte ? Mais, voilà c’était ma sœur, et... C’était Blue.
Je l’entendis monter bruyamment, marche après marche le grand escalier, se diriger au fond du couloir et entrer dans sa chambre. Et... Porte qui claque. Ce qu’elle allait remarquer n’allait probablement pas arranger son état. La femme de ménage avait fait un travail formidable, mais le passage de l’écureuil transparaissait à travers quelques objets manquants et une ou deux marques de griffure sur le sol.
La tête dans les mains, j’attendais que les pas de Blue et sa colère s’élancent jusqu’au bureau. Cependant, aucun mouvement ne se fit entendre.
Déroutée, je me levais pour aller jusqu’au bout du couloir, là, je frappais doucement contre le bois de la porte avant de la pousser doucement. Assise sur son lit, ma jeune sœur avait cette mine renfrognée qu’elle arborait bien trop souvent à mon goût.
Un écureuil est passé par là. Je t’expliquerais si tu veux.
Pas de réponse.
Blue, s’il-te-plaît, parle-moi. Qu’est-ce qui ne va pas ?
Devant son entêtement, je laissais échapper un soupir.
J’avais une tonne de boulot qui m’attendait, je n’avais vraiment pas le temps de jouer les baby-sitters et encore moins les psychothérapeutes. Mais c’était Blue, c’était ma sœur, et :
Prends tes affaires, on va en ville.

Je descendis les escaliers en trottinant, attrapai mes clés, mon sac et ma veste en passant dans le vestibule et enfin, je sortis de la maison. Postée à côté de la voiture, je n’eus pas attendre bien longtemps. Elle arriva, blouson à la main traînant des pieds comme si on l’eût menée en camp de travail et affichant toujours ces traits sombres qui me rendait malade.

Tu veux conduire ?
Lançais-je avec un sourire sur le ton dont je me servais pour lui proposer des bonbons à sept ans. Elle monta du côté passager.
Soit. Déjà à sept ans, je savais qu’elle ne serait pas une proie facile pour les messieurs douteux qui arpentait les ruelles sombres et isolées de Caswell en offrant des friandises aux enfants de passage.
Je me mis donc au volant et nous conduisis jusqu’au centre-ville. Je me disais qu’un peu de shopping lui ferait le plus grand bien et délierait peut-être sa langue. Nous nous sommes dirigées vers sa boutique préférée et je priais en silence pour que cette fois elle se retienne de claquer la porte d’entrée. Le carillon de l’entrée sonna et nous nous retrouvèrent dans une de mes définitions du paradis sur Terre.



Spoiler:
 



Nobody said it
would be this hard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ma sœur, cette Bitch. ~Blue-Ivy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» quel est cette objet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: Commerces-