AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 21:02


→ Sergeï Dzagoev.
Environ cinquante ans; né (semble-t-il) en 1973 à Moscou; Pope retraité depuis peu; Stranger.

“ Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence ”

Sergeï est quelqu'un d'agréable, souriant, avenant et généreux. Relativement bon avec la plupart des gens, inconnus ou non. Il faisait un pope respecté et apprecié par ceux qui l'accueillaient. C'est aussi quelqu'un d'amusant, qui se plaît à lâcher des vannes dès qu'il le peut, aimant plaisanter sur tout et rien. Le russe est aussi quelqu'un d'apparence très calme, si bien que rien ne semble capable de l'énerver, l'exciter ou le bousculer. La vérité c'est que ... Une bête sommeille en lui. Un fauve des plus dangereux, capable de bien des choses. Grâce à elle, l'étranger a survécu aux pires situations possibles, la rue et les gangs qui s'y trouvaient, l'armée, la guerre et même le mercenariat. Durant de nombreuses années, l'homme de foi a essayé de dompter cette bête, contrôler ces quelques pulsions qui le hantaient, lui qui aimait tant se battre. Il ne put cependant pas s'empêcher de s'entraîner, gardant la forme, se disant qu'il vallait mieux être préparé. Au cas où la bête devait être relâchée. Son voyage jusqu'en ancienne terre ennemie est grandement susceptible de réveiller ses vieux démons. En ce lieu se trouve sa fille, Yulia qu'il n'a pratiquement jamais vue. Quiconque lui fera le moindre mal, aura intérêt à courir vite, très vite, ou alors à trouver la meilleure des cachettes. Car, qu'importe sa foi, sa fille est la seule reussite de sa vie, remettre le reste de son existence en question ne lui poserait aucun problème. Alors ... Gare à vous.











→ Quel est votre sentiment vis-à-vis des habitants de Caswell et sur la ville en général ?  Les gens ici sont étranges. Ils ne semblent pas apprécier les étranger. Enfin ... Ne pas apprécier est un euphémisme. La plupart me regardent d'un air étrange. Du dégoût? De l'apréhension? De la crainte? Je ne sais pas. Le premier jour où j'ai débarqué j'ai eu peur qu'on ne me serve même pas un café. L'ambiance ici est étrange, glaque et presque flippante. Ça fait penser aux petites villes dans ces vieux films d'horreurs où il se passe des trucs vraiment bizarre. Je me demande bien ce que Yulia est venue faire ici ...

→ Que pensez-vous du conseil municipal et de son action ? Etrange question que voilà. Je n'en sais absolument rien, cela ne fait pas assez de temps que je suis arrivé dans cette ville. Mais bon, s'ils sont là c'est qu'ils font leur part de travail? Non?


→ Que pensez-vous des récents événements ? Croyez-vous en toutes ces rumeurs surnaturelles ?
Evènements? Quels évènements? J'ai rien vu, rien entendu. A vrai dire, pas grand monde ne m'addresse la parole par ici, du coup, pour se tenir informé de ce qu'il se passe, c'est pas le plus facile. Mais ces rumeurs, j'ai eu des brides de conversations, et ... C'est des conneries, tout ça n'existe pas. Tout ce qui existe est Dieu, le Diable, l'Homme, le bien, et le mal. Le reste, ce n'est que des inventions des eprits fatigués de mes semblables.

→ Avez-vous un secret vous concernant à nous révéler ?
Mon passé est un secret, seule une poignée de personnes savent qui a été le pope dans ses jeunes années. Un survivant, un combattant, un assassin. J'ai vévcu dans les rues de Saint Pettersbourg alors que je n'étais qu'un gamin. Le nombre de fois où la vie faillit me quitter ne peut se compter, que cela soit des groupes de gamins voulant le peu de choses que je possédais, la faim, la soif, ou le froid. Cela finit par créer quelque chose de ... Dangereux. L'instinct bestial que chaque homme a au fond de lui. Cet instinct primaire qui nous dicte comment survivre et comment tuer. Voilà mon secret le mieux gardé, une bête sommeille en moi./i]

→ Avez-vous été témoin dans la ville de choses que vous aimeriez dénoncer ?
[i]Je ne suis arrivé il n'y a que quelques jours, je n'ai encore rien vu. Dois-je m'inquiéter de cette question? Il se passe des trucs étranges chez vous?


→ Vous êtes pris dans un cyclone. Des débris sont tombés sur la personne qui vous est la plus chère et sur un enfant que vous ne connaissez pas. Si vous la sauvez cette personne vivra avec un handicap terrible mais l’enfant mourra. Si vous sauvez l’enfant il sera indemne mais l’autre mourra. Vous ne pouvez en sauver qu’un, alors que faites-vous ?
Je n'ai même pas à réflechir, ma fille passera en premier, qu'importe ce qu'il se passe. Qu'importe les personnes en danger, ma fille est ma première occupation depuis sa naissance, voilà vingt-cinq ans que je parcours le globle pour la retrouver, vous croyez vraiment qu'un gamin inconnu me fera dévier de mon cap? Un cyclone frappe, un gamin meurt? Ainsi était la volonté du Tout Puissant.



“ tell the world I'm coming home ”

Les premières années de la vie de notre très cher Sergeï semblent sombre, à tel point que, personne ne sait vraiment ce qu'il s'est réellement passé. En effet, par une belle soirée où l'on pourrait presque dire qu'il faisait chaud, un couffin fut laissé sur le parvis de l'église des Douze Apôtres, à Moscou. En son sein, reposait un enfant, âgé de deux ou trois ans. Trois grands coups furent donnés sur la lourde porte en bois, ce qui tira un certain Vladimir Dzagoev, pope de son état, de ses prières du soir. Sans grande hâte, il se releva douloureusement, son vieux corps peinant à se déplacer hâtivement jusqu'à la fameuse porte. En ouvrant, il ne vit d'abord rien, avant d'instinctivement regarder le sol, et y voir le "cadeau" laissé là. Le vieillard ne semblait guère surpris de voir un enfant sur le parvis. Les abandons étaient monnaie courante dans ce pays, seulement, cette fois-ci, le bébé fut remis à Dieu, et, le pope se décida à le prendre sous son aile, et de l'élever. L'enfant prit le nom de Sergeï, en référence au grand-père du vieillard, et, son patronyme lui fut donné.

L'enfant grandit dans la religion, apprenant dès son plus jeune âge tout ce qu'il devait savoir sur la chrétienté, et, l'enfant semblait prendre goût à tout ça. Les croyances de son père adoptif furent peu à peu ancrées en lui, si bien que, Sergeï vint à aider pendant les messes, récitant devant l'Eglise des prières, malgré son jeune âge, aidant à toute sortes de choses. Il appréciait surtout les moments passés avec le vieil homme qui lui apprenait toute sorte de chose, sur la religion, l'humanité, ou encore l'URSS.

Quelques années plus tard, alors que l'adopté avait plus ou moins douze ans, le vieu Vladimir décéda, le plus paisiblement possible, dans son sommeil. Ce dernier fut très vite remplacé par un autre pope du nom d'Igor, nettement moins chaleureux, nettement moins bon, et bien plus violent. En effet, cet homme d'église, passait son temps à se saouler, et à frapper l'adolescent, meurtrissant son corps à coup de poings, de coupelles, de crucifix, et tout ce qui lui passait sous la main. Cela endurcissait peu à peu l'orphelin, lui faisant découvrir un nouveau sentiment brûlant : la haine. Lui qui avait jusqu'à lors vécu dans un grand calme et dans la foi. La colère se joignit très vite à la haine, le faisant frapper des portes, ou des murs pour l’apaiser. Il rêvait de rendre la monnaie de sa pièce au nouveau pope, mais ce dernier était bien trop grand, et frappait bien trop fort.

La libération de tous ces maux arriva d'Igor lui-même. Alors qu'il partait pour un séminaire à Saint-Petersbourg, l'ancienne capitale, ce dernier amena Sergeï, et l'abandonna au coin d'une rue. Après tout, les abandons sont monnaies courantes se disait-il, Saint Petersbougr est une très grande ville, et les bambins laissés à eux-mêmes sont légions, personne ne se rendra compte de rien. Et c'est ce qu'il se passa. L'enfant dû apprendre à se débrouiller seul. Apprendre à voler aux étals, apprendre à dépouiller les gens dans la rue sans qu'ils ne s'en rendent compte, apprendre à se défendre contre d'autres habitants des rues, prêt à le dépouiller à son tour, ou encore, juste par envie sanglante. Les premières fois durent très douloureuses, et amères. Ensanglanté, laissé pour mort dans une ruelle sombre, mais survivant tout de même. Malgré ce quotidien horrible, le pire fut à venir. L’hiver russe est des plus meurtriers. L'abandonné réussit malgré tout à surmonter cela, dans les sous-sol de l’hôpital, emmitouflé sous plusieurs couvertures, ainsi passait-il ses nuits. La journée, il continuait à se battre dehors, devenant peu à peu, ce que l'on se faisait en image, d'un char d'assaut, du moins pour ses adversaires, peu âgés eu aussi. Après avoir pris des centaines et des centaines de coups, avec diverses armes improvisées, ceux de ses ennemis ne semblaient plus rien lui faire. Et, ses coups à lui, faisaient bien souvent leurs effets. Bien entendu, ses coups n'avaient absolument rien d'académique, mais, un bon coup de genoux dans les cotes, ou encore le nez fera toujours son petit effet, la rage parlait dans chacun de ses coups, et cela se voyait. Ce qui impressionnait le plus ses adversaires, était son absence totale de peur, pour lui seule la victoire importait dans ces situations, nul temps d'avoir peur. 8 contre 1, la plupart des gens essaieraient de s'esquiver, lui non. Il restait stoïque devant ce qu'il avait à protéger, et meurtrissait ses assaillants un à un, leur faisant perdre courage peu à peu.

Les années passèrent. Sergeï se fit à travers le temps, une certaine réputation, rares étaient ceux qui allaient encore se frotter à lui. L'enfant devint un jeune homme robuste et grand, sa stature elle-seule impressionnait, et lorsque l'on voyait sa force, bien souvent, l'envie de fuir à toute jambes nous prenait. Un homme d'une trentaine d'année finit par venir le voir un jour, dans ce fameux sous-sol qui devint sa demeure en carton. Cet inconnu se révéla être un recruteur pour l'armée soviétique. Ce dernier disait avoir entendu des rumeurs sur lui, des histoires à droite et à gauche de la ville, vantant sa témérité, son courage, et sa force. Bien entendu, le nouveau venu se doutait bien que, tout cela était enjolivé, afin de donner un côté "légende urbaine" à cet enfant de la rue, mais, de si nombreuses histoires ... Il y avait forcément une grande partie de vrai. Il finit par lui proposer de rentrer dans l'armée, alors en "guerre" contre les États-Unis, l'URSS devait se préparer farouchement, et, selon ses dires, des hommes comme lui seraient les bienvenus. En plus de quoi, il serait logé, nourri, et habillé, des perspectives intéressantes donc. Avec nulle raison de refuser, Sergeï s'engagea en tant que simple soldat d'infanterie, et, sa vie commença de nouveau. Un bon repas chaud, un bon lit douillet, ne plus être sur la défensive 24h sur 24. Il se fit quelques amis, et eut de nombreuses activités. Les sportives l'aidèrent encore à développer sa masse musculaire déjà impressionnante.

Quelques années passèrent, et, Sergeï monta vite les échelons, ses capacités physiques hors du commun attirèrent l'attention sur lui. Un jour, un général vint le voir. Il lui expliqua avoir entendu parler de lui, un cardio à toute épreuve, des capacités martiales impressionnantes sans la moindre formation d'un quelconque art, une grande force physique, tout en ayant une grande résistance. Le haut gradé voulait lui faire passer des tests, afin de voir s'il était capable de rentrer dans les fameux Spetsnaz. Pour tout vous dire, défendre son pays, il n'en avait pas grand chose à faire. Mais, dans ce groupe, il apprendrait bien des choses, serait formé à des arts meurtriers, et, ses capacités lui serviraient réellement.

Bien entendu, il accepta, et passa les tests sans problème. Il reçu alors une formation très poussée au maniement des armes à feu, et surtout, il fut formé au "Combat Sambo Spetsnaz", comprenez là l'ancien nom de ce qui deviendra le Systema. Un mélange d'arts martiaux, observés par des experts, tout autour de la planète, pour créer quelque chose de "parfait" selon eux. Sergeï apprit très vite, cet art lui plaisait, il avait de quoi ordonner ses pensés, sa façon de combattre, et, on lui enseigna de nombreux mouvements auquel il n'aurait jamais pensé. Cet art martial, en plus d'impacts très lourd, est constitué de nombreuses clés, de nombreux retournement, et de nombreux graps. Lui, jusqu'à lors, ne pensait qu'à frapper, certes, de temps en temps, l'idée agripper la tête de son adversaire pour l'approcher de son genoux lui venait, mais, cela s'arrêta là.

La même année, Sergeï partit en mission en Ukraine, où ils devaient trouver des rebelles et les exterminer. Mais, ce n'est pas cela qui nous intéresse. Dans la ville de Kamianets-Podilskyï, il fit la connaissance d'une certaine Olga, une jeune femme d'une grande beauté, avec qui il passa quelques jours, et eut des rapports intimes. Jamais il ne se serait douté de ce qui allait se passer. Car oui, une poignée d'années plus tard, il reçut une lettre de cette fameuse Olga. Elle avait eu une fille, la sienne. Celle-ci s’appelait Yulia et portait son nom. La lettre, outre l'annonce de sa paternité lui demandait s'il pouvait envoyer un petit peu d'argent pour l'aider. Le soldat, se sentit ... Comblé. Il s'était retrouvé une famille, et, sans y réfléchir, il accepta, envoyant ce qu'il avait en plus chaque mois. Mais très vite, il se rendit compte que cela n'était pas assez. Il voulait que sa fille ne manque de rien, et, pour tout vous dire, il n'avait pas grand chose à faire de la mère. Juste une belle femme avec qui il avait passé du temps, rien de plus. Sentant que son salaire n'augmenterait pas, et, après être devenu un maître du Systema, et, un expert du maniement des armes, il finit par quitter l'armée et se fit mercenaire. Le contexte de l'époque fit qu'il trouva rapidement du travail. En Roumanie, un obscur groupe s'offrit ses services, peu onéreux. Une cible à abattre en Ukraine. Malheureusement, la cible n'était pas seule, accompagnée de son enfant, une jeune fille qui ne devait pas avoir plus de la dizaine. Sergeï ne la vit pas suffisamment tôt, elle prit une balle, et perdit la vie, très vite rejoint par son père. Le meurtre passa aux infos dans tout le pays, et, Olga comprit que c'était lui lorsqu'il vint lui apporter de l'argent. Beaucoup d'argent. Le tout avec une mine attristé. Elle le rejeta, expliquant que jamais elle ne voudrait d'un tel homme pour élever sa fille, et  que jamais celle-ci ne le laisserait s'approcher de Yulia. Avec l'argent donné, les deux disparurent complètement.

Le soldat ne sut pas comment réagir. En premier il tenta en vain de les retrouver, mais, après un an, rien n'avança. Après des mois passés à boire dans le secret espoir de noyer son chagrin -chose des plus difficiles pour un russe- notre ami eut une idée : se racheter, mener une vie des plus saines et des plus reluisantes aux yeux de tous. C'est à la trentaine qu'il décida de renouer avec sa première voie, celle du clergé. Il passa quelques années à Moscou, où il fit de longues études, langues, théologie, histoire, géopolitique … Et bien des choses ennuyeuses. Malgré tout, il réussit, voulant que sa fille n'ait pas l'image d'un meurtrier en pensant à lui.

Durant presque 15 ans, il voyagea à travers le monde, prêchant la bonne parole, évangélisant les villages les plus reculés, apportant nourriture, eau potable, médicaments et enseignement. Durant ses nombreux voyages, il en profita pour faire des recherches sur sa fille ainsi que sa mère, sans grand succès … Jusqu'à ce qu'un jour … Il finit par retrouver leur trace. Un beau jour, dans une province roumaine reculée, il retrouva une photo d'Olga, accompagné d'une jeune femme de la vingtaine, très jolie. Après avoir posé des questions à droite et à gauche, il découvrit que toute deux étaient parties pour les Etats-Unis. Une petite ville dans le Maine, Caswell. Si tôt su, le pope tenta de voir avec les autorités religieuses pour partir dans ce coin-là, mais, on lui refusa. Alors, retrouver sa fille étant la seule chose qui l'importait, le cinquantenaire quitta les ordres, bien que toujours autant croyant, et prit le premier avion pour cet endroit, la peur au ventre. Peur de ne pas savoir quoi lui dire, peur qu'elle le repousse, peur de bien d'autres choses, toutes se résumaient en des scénaris où sa Yulia ne le voudraient pas comme père.

→ Maewan.

Alors, alors, moi, sur internet on me connaît sous divers pseudos, Redemption, Maewan, Myuil, Moon ou Green-Moon encore. J'ai 23 ans et je vis dans la "charmante" ville de Marseille. Je suis passionné de musique et de cinéma. Sinon, j'ai découvert le forum sur Tourdejeu et le concep m'a paru .. bave du coup, me voilà.



Dernière édition par Sergeï Dzagoev le Sam 31 Aoû - 19:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 24/02/2013
mensonges : 252
crédits : ❖ avatar (c) psychozee ; signature (c) tumblr + code by me + watchmen (quote) + feeling good (muse)..
multicomptes : ❖ none.
âge : ❖ thirty-two y.o.
adresse : ❖ northern hills.
humeur : ❖ énergique mais sombre.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?: Indiquez ici si votre personnage est au courant ou non du secret de la ville.
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 21:10

Bienvenue officiellement par ici. perv
Encore une fois, j'adore ton pseudo, et j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ton perso, le peu que j'ai lu de l'histoire, en diagonale, me paraît fort sympathique. mauve
Bon courage pour ta fiche. ohyeah brill I love you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 20/06/2013
mensonges : 296
crédits : avatar © glamor. — signature © gifs@tumblr.
multicomptes : aucun.
âge : vingt-et-un an.
humeur : massacrante.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 21:13

BIENVENUE. lit bonne chance pour la fiche ! I love you I love you


you'’re too mean, i don’t like you, fuck you anyway. you make me wanna scream at the top of my lungs. it hurts but i won’t fight you, you suck anyway, you make me wanna die. ♢ ♢ ♢ @the neighbourhood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 21:15

Merci vous deux  

J'aime ton accueil Finn  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 06/06/2013
mensonges : 780
crédits : Silverwing ◊ Dnwinchester
âge : 30 ans
adresse : City Center

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: //


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 21:33

Pardonnez-moi mon père, on m'a fait pécher

Bienvenue sur le forum stupid 
Bonne continuation pour ta fiche super



« Le problème avec
les mensonges, était qu'il fallait
ensuite les multiplier. »

◊  Blaze ◊ Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hmcming.com/t885-shirley-tiens-c-est-poussiereux-chez
avatar

date d'arrivée : 27/05/2013
mensonges : 773
crédits : Signature @GreyWind Gif @Tumblr
multicomptes : H. Carter Wuornos
âge : 29 ans
adresse : Downtown
humeur : Electrique

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Sarcasme


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 22:09

Bienvenue dans le coin! J'aime beaucoup ton histoire et ton écriture! I love you
Bon courage pour le reste de ta fiche !



❝I came back haunted❞
Everywhere now reminding me, I am not who I used to be, I'm afraid this has just begun...Consequences for what I've done.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 24/06/2013
mensonges : 134
crédits : jump girl, tumblr
multicomptes : /
âge : 26 ans
humeur : changeante


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Mer 28 Aoû - 22:44

Bienvenue à toi et bon courage avec la fiche  


'Cause your're a hard soul to save with an ocean in the way...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

date d'arrivée : 28/10/2012
mensonges : 6230
crédits : JUDAS.
âge : 36 ans.
adresse : Dock N°7. Appart 204.
humeur : Invincible.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
J'ignore tout de la vérité
Pouvoir: Orgasme cosmique du grand gourou. Ok, just joking, aucun.


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Jeu 29 Aoû - 0:49

Bienvenue sur HC I love you
Me gusta OwO
Si tu as des questions n'hésite pas !
Bon courage pour ta fiche !




THIS IS HALLOWEEN BITCHES
everybody hail to the pumpkin song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Jeu 29 Aoû - 5:33

Merci à vous ^^

Je n'hésiterai pas, ne t'en fais pas. Mais, qu'aimes tu tant que ça du coup? What a Face

T'as reussi à m'faire rougir Irene ash 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 03/11/2012
mensonges : 2697
crédits : ✛ lysergic acid.
multicomptes : ✛ charlie l. o.-b. & bartholomew i. s.
âge : ✛ 18 y.o.
adresse : ✛ northern hills
humeur : ✛ biatch all the way.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
Je sais tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Ven 30 Aoû - 9:46

Bienvenue toi lit
Ton pseudo roxxe bave


and it's breaking over me, now i am under, oh, never let me go, never.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Ven 30 Aoû - 12:37

C'est qu'elles sont avenantes les demoiselles par ici  

Merci bien miss hug 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 24/06/2013
mensonges : 161
crédits : cameleon&tumblr
âge : 30 ans
humeur : Flexible


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Ven 30 Aoû - 12:44

Bienvenue iciii What a Face 


Some people laugh, some people cry, some people live, some people die, some people run right into the fire, some people hide their every desire, some people fight, some people fall, others pretend they don't care at all.   - WILD HEART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Ven 30 Aoû - 12:54

Merci m'sieur \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 18/11/2012
mensonges : 612
crédits : P&H
âge : 18 ans
adresse : Northern Hills
humeur : Ca ira mieux avec une arme entre les doigts.

sneak peek
Relations
:
What about the town ?:
Je sais tout de la vérité
Pouvoir: Uniquement pour les infectés.


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Sam 31 Aoû - 18:46

Bienvenue par ici lit
T'es mystérieuuuuuuuuuuux. perv



KEEPER
Traduction : Aaaa[...]aaah !!
Une MOUCHE !!! TOOUS AUX ABRIS !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rdtosalvation.forumgratuit.org
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Sam 31 Aoû - 18:54

C'est que tu aimes me me sekser toi dis donc haha 

Merci bien lit
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 12/07/2013
mensonges : 63
crédits : neo.
multicomptes : aucun.
âge : vingt-six ans.


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Sam 31 Aoû - 20:25

Très bon choix de pseudo et de personnage ! saalut 

Bienvenue par ici & bonne chance pour la suite de ta fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Sam 31 Aoû - 20:28

Merci \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

date d'arrivée : 01/11/2012
mensonges : 621
crédits : Judasnana
âge : 26 ans


MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Sam 31 Aoû - 21:27

J'aime beaucoup ton avatar. :héhéhéhé: Deeeexter What a Face Marseille hein What a Face Tu viens de mon coin, me gusta.

J'ai beaucoup aimé ta fiche, te voilà validée.

TU ES VALIDÉ(E) !
Encore une fois bienvenue à toi ! L'équipe administrative te souhaite de vivre une expérience des plus intéressantes sur le forum. Tu peux les contacter pour tout problèmes, pour une question, ou pour le plaisir, si tu as envie de les embêter. Aussi, tu peux voir sur le coté une barre de navigation; ce sont les points importants que tout nouveau membre doit effectuer. Sache que tout le forum t'es maintenant ouvert. Tu peux dès à présent poster ta fiche de liens, de téléphone, d'historiques et partir à la recherche d'un rp. Un administrateur t'ajoutera vite à ton groupe, ton rang te sera donné ainsi qu'une jolie couleur ! Au plaisir de te croiser sur le flood ou bien sur la chatbox !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitéavatar
Invité



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   Sam 31 Aoû - 21:51

Ooh Merci

Quelqu'un de mon coin? C'est si rare. C'est ... Presque jamais arrivé en fait What a Face ça fait plaisir :D

Merci beaucoup pour ce petit commentaire sur la fiche, je vais maintenant m'occuper des autres fiches :D
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sergeï Dzagoev - Un homme venu d'un pays froid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Achete] Homme Sauvage Du Pays de Dun
» Stanley Lucas, l'homme des occupants.
» A la jeunesse de mon pays
» Un nouveau venu du pays de la Choucroute
» [NEUTRE] Dunlendings (Pays de Dun) & Woses (Druadan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOMECOMING △ V.4 :: 
« Back in black »
 :: Archives de fiches
-